Portrait – Un enseignant hors les murs de l’école

Christophe Basquelier, enseignant chargé de l’aide pédagogique au Rased sur les groupes scolaires des quartiers de l’Avenir et du Maroc, est au coeur d’un dispositif d’accompagnement et de remobilisation éducative entre la ville et l’Éducation nationale. Rencontre.

Lorsque l’on pousse les deux premières portes de la Maison pour tous Yamina-Setti, on y croise, même en ce début de déconfinement,
des têtes familières qui s’activent au quotidien au service des Stanois. Le centre social reprend incontestablement vie. Doucement mais sûrement, et surtout dans le respect du protocole sanitaire imposé par la pandémie du la Coronavirus. Dans un bureau, porte ouverte, il est facile de repérer cet homme au loin, qu’on n’a pas l’habitude de voir ici.

En s’approchant, une belle rencontre s’opère. Car tous les enfants de la ville en difficulté scolaire peuvent désormais solliciter son aide. Et comme disait Pythagore, « Un homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genou pour aider un enfant ». En ces temps de post-confinement, il ne peut donc qu’être le bienvenu.

Christophe Basquelier s’agite jeux pédagogiques en mains. « Entrez, vous permettez que je fasse quelques photocopies, on vient de m’annoncer l’arrivée de deux élèves et j’ai donc quelques détails à fignoler? ». Cet homme enthousiaste, qui avale son déjeuner entre le photocopieur et son bureau tout en réfléchissant, enseigne en primaire à Stains depuis huit ans. Mais depuis la rentrée 2016, le Stanois, aussi par son adresse, a fait évoluer son orientation professionnelle.

Il est devenu maître E, ou comme on doit dire aujourd’hui, enseignant chargé de l’aide pédagogique. Il est en poste sur les groupes scolaires des quartiers Avenir et Maroc. Il n’a pas de classe attitrée, mais suit plusieurs élèves en fonction de leurs besoins. Il fait partie du Rased. Ce fameux Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficultés dont les moyens se réduisent d’année en année.

UN PARTENARIAT VILLE/ÉDUCATION NATIONALE

À l’instar de ses collègues, durant la période de suspension des cours dans les établissements, il a cherché à se rendre utile et remplir sa mission de service public. Mais de son aveu, cette mission a été plus compliquée qu’il se l’imaginait jusqu’à ce qu’il échange avec des élus de la ville et rencontre l’équipe de la Maison pour tous Yamina-Setti. La responsable de la structure explique que « suite au confinement, beaucoup de familles n’ont pas souhaité remettre leurs enfants à l’école et-ou se trouvent dans une situation d’éloignement du dispositif en distanciel proposé par l’Éducation nationale. D’autres encore, pour de multiples raisons ont partiellement ou complètement décroché.

Ce partenariat avec l’Education nationale veut tenter d’apporter une réponse à ces familles en alliant nos compétences pour être le plus efficients possible ». Ainsi Christophe, avec un regard bienveillant, prend le temps de faire une pause pour insister : « L’idée est d’aller au contact des familles “en rupture” avec la scolarité en croisant les fichiers remontés par les directions des écoles de la ville et par le centre social. »

SUR SIMPLE RENDEZ-VOUS

La chargée du suivi du Programme de réussite éducative de la Maison pour tous passe la tête dans le bureau et pose sur son bureau deux rendez-vous avec des enfants du quartier. Christophe sourit. « J’accueille les enfants de ce secteur, mais aussi du mien et de tout Stains. Même des collégiens s’ils le souhaitent. Il suffit de venir ou mieux de prendre rendez-vous en téléphonant au centre social. » L’enseignant fait un bilan avec l’élève lors du premier rendez-vous.

Soit il le réoriente vers du soutien scolaire basique existant sur la ville avec des petites astuces ludiques, soit il suivra l’élève aux besoins spécifiques d’aides pédagogiques de manière individuelle et avec un objectif très ciblé. « On pourra peut-être envisager de travailler en petits groupes aussi », s’imagine déjà Christophe.

Mercredi matin, lors d’un café « le chemin de l’école » organisé par le centre social, l’enseignant a présenté ce projet partenarial aux familles présentes. Stains actu a souhaité à travers cette rubrique faire de même, mais à l’ensemble des Stanois, qui peuvent eux aussi le solliciter. Il est présent chaque jour, sauf le mercredi.

Pour prendre rendez-vous avec l’enseignant chargé de l’aide pédagogique, 01 71 86 33 83

• C.S.

Voir aussi

diam felis ut suscipit libero sem,