ESS Athlétisme – La course des passionnés

L’ESS athlétisme est une section où le sport est un vecteur de passion et de plaisir à partager en famille dès l’enfance. Reportage.

ESS Athlétisme - La course des passionnés - Ville de Stains

Mercredi 20 octobre a été marqué par une tempête nocturne. Mais quelques heures plus tôt, les jeunes licenciés de l’ESS athlétisme avaient rendez-vous sur la piste du terrain Pierre-Guinard. À 18h30, le temps était encore agréable pour courir.

C’est par la porte du stade de l’avenue Jules -Guesde que les jeunes athlètes, tout sourire, rejoignent la séance d’entraînement. En effet, le club occupe le stade les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 18h15 à 19h45. La section athlétisme de l’ESS, au long passé, a vu défiler de nombreux sportifs. Elle compte aujourd’hui une douzaine d’éducateurs diplômés capables d’accompagner les adhérents jusqu’au haut niveau aussi bien en FSGT (Fédération sportive et gymnique du travail) qu’en FFA (Fédération française d’athlétisme).

Après avoir subi la privation de pratique induite par l’épidémie de la Covid-19, l’équipe souhaite atteindre de nouveau la centaine de licenciés. Car comme beaucoup de sections sportives, le club subit une baisse significative de fréquentation. « Venez nous rejoindre ne serait-ce que pour essayer ! », encouragent tous les présents.

UNE SECTION COMPLÈTE

Toutes les disciplines de l’athlétisme y sont enseignées. « Nous avons des entraîneurs, tous des enfants du club, qui peuvent encadrer toutes les pratiques de l’athlé. Nous les avons accompagnés dans des cycles de formation pour offrir un encadrement de qualité. Ils sont tous bénévoles, c’est la passion qui les anime », explique Hervé Cadéron, président et entraîneur de l’ESS athlétisme. Cet amoureux du sport est un véritable témoin de l’évolution du club, « ma première licence date de 1967 », confie-t-il avec fierté.

Lors de cette séance, très rapidement, nous ressentons une atmosphère conviviale et familiale. Ce soir-là, ce sont les enfants qui sont en piste. Ainsi, le groupe de 5 à 8 ans est sur le terrain intérieur du gymnase Léo- Lagrange sous la houlette de Kalifa. « Les pieds derrière la ligne ! On démarre au coup de sifflet ! Attention pas trop vite ! Vous avez cinq tours à faire ! », adresse-t-il en direction des petits qui redoublent d’efforts. Ils ont l’air heureux de courir. Certains, deviendront sans doute de véritables flèches ou encore des spécialistes du demi-fond. « Mais ce qui est le plus important, c’est de leur inculquer les bonnes valeurs : le respect, l’engagement, le don de soi et le sens de l’effort », déclarent unanimement les entraîneurs.

Demi-tour pour retrouver les plus âgés en extérieur. Les entraîneurs ont disposé sur la piste un ensemble d’outils de travail : plots et petites haies. Ils ont aussi délimité des espaces pour enchainer les exercices de vitesse et de courses plus lentes. Dans ce groupe, les enfants sont âgés de 8 à 13 ans, certains sont au club depuis de nombreuses années et leur aisance est visible. Au bord du terrain, Jessy, une jeune étudiante en STAPS et spécialiste du sprint est venue saluer ses coachs. « Cela fait des années que je suis au club. Ces derniers temps, c’était un peu compliqué de venir aux entraînements. Mais, je vais revenir pour préparer les prochaines compétitions. C’est sans doute ma pratique de l’athlétisme qui m’a donné envie de faire mes études pour pouvoir devenir professeure de sports », reconnait-elle.

Après toutes ces rencontres, il apparait clairement que les licenciés sont attachés à leur club : ils y entrent enfants et ne s’en éloignent pas à l’âge adulte. « Ici, nous acceptons tout le monde. Aussi bien ceux qui souhaitent venir pour du loisir que les compétiteurs qui ont le désir de performer. Tout le monde est le bienvenu directement au stade les jours d’entraînement ! Et j’invite les parents à venir nous rejoindre en famille », conclut Hervé le président de la section.

• R.H.

Voir aussi

libero Phasellus mi, suscipit sed leo. nunc