Commerces de proximité – Préempter pour sauvegarder et diversifier

Une délibération permettant désormais au maire de préempter les baux et fonds de commerce, a été votée lors du dernier Conseil municipal.

Ce plan de sauvegarde des commerces de proximité a un périmètre délimité qui comprend néanmoins 60% des 350 cellules commerciales de la ville.

Ainsi, tous celles situées avenues Aristide-Briand, Stalingrad, Louis-Bordes, rues Carnot et Jean-Jaurès, mais aussi Place des commerces du Moulin Neuf sont concernées par ce nouveau dispositif.

Si un commerçant a l’intention de vendre son fonds, il a désormais l’obligation de communiquer à la mairie une déclaration avant que la vente ne soit conclue. Après étude de ce document, la mairie décide ou non d’utiliser son droit de préemption dans un délais de deux mois maximum et d’acquérir en priorité le bien.

« L’enjeu pour la municipalité est de garantir une offre diversifiée, de qualité et utile aux riverains », insiste la première adjointe au maire Zaiha Nedjar déléguée entre autres au commerce de proximité et aux marchés. « Les services de la ville mèneront un travail de proximité avec les commerçants afin de les accompagner au mieux », ajoute-t-elle.

• C.S.

Commerces de proximité - Préempter pour sauvegarder et diversifier - Ville de Stains

Voir aussi

id, sit Aliquam suscipit nec dapibus elit. diam leo.