Le monde à portée de papilles

Les bonnes saveurs maliennes

Le marché du centre-ville vient d’accueillir un nouvel étal tenu par une Stanoise qui souhaite faire découvrir les délices de la cuisine malienne. Rencontre culinaire.

Mercredi dernier, dans la halle du marché de Stains, entre un poissonnier et un boucher, un nouvel étal a fait son apparition. « Les délices de Mah », c’est le nom de ce nouveau stand tenu par Garan Koïta, une Stanoise. Des Pastels au thon ou à la viande hachée, du Mafé, du Saka-saka, du Tiebou, et du Bissap pour boisson sont proposés ce jour pour le prix de six euros le plat. De quoi mettre l’eau à la bouche aux nombreux visiteurs du marché qui n’hésitent pas à s’arrêter devant ce nouveau commerce en activité depuis le début du mois d’octobre. « C’est un projet qui me tenait à cœur. Je voulais faire découvrir la gastronomie africaine et plus particulièrement du Mali aux habitants, car je suis une passionnée de cuisine », explique Garan.

Cette habitante du Clos Saint-Lazare s’est donnée les moyens de monter son activité avec un projet solide et l’accompagnement mis en place par les services de la ville et de Plaine Commune. « J’ai participé à une réunion le 28 juin sous la halle du marché où on m’a parlé des différents aspects du métier de marchand ambulant et les démarches à faire. Cela m’a définitivement convaincue de monter mon projet », rappelle cette entrepreneuse.

Décidée, Garan interpelle toutes les partenaires dont l’Adie (l’Association pour le droit à l’initiative économique) qui lui accorde un prêt et la mairie pour lui permettre de s’installer dans la halle du marché. « Je suis très heureuse de pouvoir démarrer mon activité dans ma ville. J’espère que les Stanois vont venir en nombre déguster mes plats », avoue-t-elle avec le sourire.

Des retours positifs

Et effectivement, ce jour au marché, il semble que la mayonnaise prenne peu à peu. En témoigne les premiers retours positifs des clients comme cette maman accompagnée de sa fille : « C’est la deuxième fois que je viens, le Mafé est vraiment délicieux ! »

Un autre ajoute ravi en commandant son Tiebou« C’est vraiment super bon. J’invite tout le monde à venir ». Présente le mercredi et le samedi, cette Stanoise se réjouit des premiers avis positifs sur ses mets : « Si mon activité marche, pourquoi ne pas poursuivre avec l’ouverture d’un restaurant ? ». C’est tout le mal qu’on souhaite aux papilles stanoises.

L’Asie à portée des papilles stanoises

Depuis le 5 novembre, un nouveau commerce a ouvert ses portes place Marcel-Pointet.  Wadam Sushi, un restaurant qui propose un large choix de spécialités japonaises et thaï.

Au 2 avenue de la division Leclerc, les Stanois ont sans doute remarqué l’arrivé de ce nouveau commerce. Un restaurant de spécialités japonaises et thaï Halal qui a ouvert ses portes le 5 novembre dernier. À l’intérieur, une décoration qui se veut conviviale et moderne. « Nous sommes très heureux d’être à Stains et nous espérons que les Stanois viendront découvrir nos produits japonais de qualité à des prix abordables », explique Samir, le gérant. Lui et son équipe se montrent impatients de démarrer cette aventure en ville. « La cuisine japonaise et thaï fait de plus en plus d’adeptes en France, nous sommes un des rares ici à proposer une offre de plats aussi large », ajoute cet entrepreneur originaire de La Courneuve. Un homme loin d’être un novice dans le milieu puisque Wadam Sushi compte déjà quatre autres restaurants à Bobigny, Palaiseau, Evry et Ivry.

« Des produits frais de qualité »

« Tout est préparé sur place avec des produits frais de qualité. Nous proposons une grande variété de plats japonais toujours faits maison, mais aussi des plats thaïlandais comme le Pad Thaï, le Khao Pad ou le Mi Prat ». Le nouvel occupant des lieux a donc choisi de s’implanter à la Cité-jardin car il apprécie le dynamisme et la convivialité de la commune.

Il estime également être bien placé, car il se trouve « en plein centre-ville ». Pour l’ouverture, la salle était pleine. « C’est un bon démarrage !  Nous proposons aussi des plats à emporter ainsi qu’un service de livraison », conclut le gérant.

Sofien Murat

Voir aussi

eget efficitur. ipsum amet, ante. elit. accumsan