Les échappatoires

Mémoires de cité-jardin présente une exposition permanente retraçant l’histoire des Cités-jardins et particulièrement de celle de Stains.

Sa modularité permet de présenter au fur et à mesure des activités proposées des rétrospectives en images mais également d’accueillir des expositions temporaires dont la première a été celle de Céline TULOUP : « Les échappatoires ».

 

Mémoires de cité-jardin expose Céline TULOUP

Les échappatoires

2008, 7 éléments, 20 cm x 20 cm x 142 cm

Bois, métal, judas, tube luminescent, papier photo, toile cirée.

Les échappatoires se fondent sur la relation étroite entre architecture et nature mise en œuvre dans la cité-jardin de la ville de Stains. Ils se présentent tels des perchoirs, entre abris pour oiseaux et archétype de la maison individuelle. Figures de l’enfermement, ces échappatoires nous appellent cependant à venir percer leur intimité. S’installe alors un jeu entre intérieur et extérieur, confinement et évasion.

Planches d’étude – Cartographie du corps

2009, dimensions variables.

Papier, feutre.

Les Planches d’étude sont issues d’un projet artistique mêlant dessin et production sculpturale intitulée « Cartographie du corps ». Si le corps est notre véhicule au monde, il devient ici territoire à explorer, à parcourir. Les planches d’études nous présentent ici les différents reliefs parcourant cette cartographie imaginaire du corps.

Présentation de l’artiste

Artiste plasticienne, ses créations artistiques empruntent de multiples formes (installation, dessin, photographie, vidéo) et s’articule autour de deux grands axes : d’une part la notion de territoire et d’autre part celle de mémoire et de disparition.

Voir aussi

vulputate, Donec pulvinar diam neque. massa nunc