Boutique « Mémoires de Cité-jardin » – Chantier école

MÉMOIRES DE CITÉ-JARDIN

Une première étape dans la valorisation collective d’un patrimoine.

Le projet de valorisation de la Cité-jardin de Stains a maintenant sa vitrine. Située dans une ancienne quincaillerie de la cité, au 28, avenue Paul-Vaillant-Couturier, la boutique « MÉMOIRES DE CITÉ-JARDIN » est ouverte depuis le 20 septembre 2008.

Crée par Plaine Commune et la Ville de Stains, le local « Mémoires de Cité-jardin » est un projet largement partenarial. En témoignent la diversité des financeurs et la complémentarité des acteurs mobilisés : locaux, départementaux et régionaux, spécialistes du tourisme (Office Intercommunal, Comités Départemental et Régional du tourisme), de la culture et du patrimoine (Service du Patrimoine culturel du Conseil général, Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement et services municipaux de la ville de Stains), bailleur social (Oph 93) et association de quartier (Amicale des locataires).

Ce lieu, au cœur de la Cité-jardin, participe à la volonté d’accompagner les habitants de la Cité-jardin et de Stains pour se réapproprier leur patrimoine en vue de contribuer eux-mêmes à sa valorisation. Pour cela, l’association de Coordination Locale d’Opérations Sociales (C.L.O.S.) est porteuse de ce projet à Stains.

Le projet d’aménagement du cabinet « APIE architectes associés »

  • La réflexion sociale

L’espace d’accueil et de valorisation touristique de la Cité-jardin de Stains est un espace de rencontre à caractère pédagogique, il doit être convivial et facile d’accès. Le parti pris de l’aménagement proposé est de faire une scénographie originale, perçue depuis l’extérieur et qui éveille la curiosité des riverains.

Le mobilier et les panneaux d’accrochage forment une entité continue. Ces différents éléments sont composés de lamelles de bois, assemblées pour former des tables d’exposition, des panneaux d’accrochage, la banque d’accueil et la table de réunion. L’aménagement se déroule ainsi comme un ruban. Il attire le visiteur depuis l’extérieur et l’accompagne tout au long de son parcours à l’intérieur. Le ruban plus ou moins périphérique, permet de dégager un maximum d’espace au centre afin d’accueillir un grand nombre de personnes ainsi que des événements très divers. Il peut être un espace d’accueil avant ou après une visite de la Cité-jardin, mais aussi un lieu où se dérouleront des ateliers et des réunions de quartier.

  • La réflexion urbaine et architecturale

Ce lieu est un espace de sensibilisation à l’environnement urbain, il permet de présenter des expositions sur les Cités-jardins et de faire découvrir un patrimoine. Il est donc important de garder le maximum d’éléments existants. Le sol est restauré, la trace de l’ancienne cloison est conservée, les façades-vitrines sont remplacées à l’identique. Le nouveau cloisonnement est partiel car il n’atteint pas le plafond, ce qui permet de révéler et rendre lisible l’espace originel du lieu.

  • La réflexion sur la nature

Ce lieu est un espace vecteur du Développement Durable.

Aujourd’hui les questions environnementales sont plus que jamais centrales. L’architecture et l’aménagement du cadre de vie se doivent de répondre à ces questions et proposer, à la manière de Ebenezer Howard en son temps, des solutions alternatives, nouvelles et citoyennes.

C’est dans cette optique que la réalisation par un chantier école est parfaitement cohérente avec la nature même du projet. Pour répondre aux enjeux écologiques les performances thermiques du lieu sont largement améliorées.

Le ruban écologique entoure les visiteurs comme la nature entourait les Cités Jardin.

Visiter le site du cabinet APIE

Les travaux ont été réalisés par APIJ BAT, dans le cadre d’un chantier école.

@Etienne Bensaali, Monoeilprod

Depuis plus de 20 ans, l’APIJ (Association Pour l’Insertion des Jeunes et des adultes) invente de nouvelles réponses face à la précarisation croissante d’un grand nombre de personnes en rupture sociale, marginalisées, en voie ou en situation d’exclusion.

Cette entreprise d’insertion œuvrant dans les métiers du bâtiment est implantée depuis 1995 au coeur de la Cité des Cosmonautes à Saint-Denis. Elle développe depuis plusieurs années le secteur de l’Eco Construction. De nombreuses productions ont été réalisées (abris de jardin originaux, créations ou des extensions de bâtiments collectifs ou particuliers…).

En 2008, APIJ. Bât a mené le chantier-école qui a transformé l’ancienne quincaillerie de la Cité-jardin en lieu de valorisation du patrimoine « Mémoires de Cité-jardin ». 

Travailler sur des chantiers prenant en compte la qualité environnementale et la construction saine est une des clés de valorisation de ces savoir-faire traditionnels auprès des jeunes des quartiers. Pionnière dans l’apport des valeurs du développement durable sur le territoire, APIJ souhaite poursuivre dans cette voie et relier construction saine et logement social.

Voir aussi

nec Praesent ut dolor elementum diam Curabitur risus tempus