Tranquillité publique – Un CLSPD restreint s’est tenu

La semaine dernière, un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance s’est tenu à la Maison du temps libre.

Tranquillité publique - Un CLSPD restreint s’est tenu - Ville de Stains

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) réunit, pilote et coordonne l’ensemble des acteurs prenant part à l’application des politiques de prévention, de médiation et de tranquillité publique. Il y a quelques jours, celui de Stains s’est réuni sous un format restreint. C’est le maire Azzédine Taïbi, qui a ouvert la séance en rappelant les priorités locales dans ces domaines.

Il a, en premier lieu, évoqué le Groupement d’intérêt publique (GIP) un service de médiateurs déployés la nuit dans les quartiers. Le maire a insisté sur le fait qu’il était temps et nécessaire que ce dispositif voit le jour. Il a ensuite évoqué les squats de halls et le ras-le-bol des habitants sur certains secteurs comme celui de Jaurès-Cheshnut. Et enfin, il a réaffirmé sa volonté d’extension de la prévention spécialisée dans le quartier du Moulin Neuf.

DANS QUELQUES JOURS UNE SYNTHÈSE EN LIGNE

La ville a pu, après cette introduction, présenter le Diagnostic local de sécurité et de la Stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance 2022-2026, avec ses axes prioritaires et ses fiches d’actions. Des écrits basés sur différentes auditions et moments d’échanges notamment avec les habitants, les associations et acteurs professionnels au moment de la marche contre les violences.

Ce document de 80 pages sera accessible sur le site de la ville d’ici quelques jours sous forme d’une synthèse.

Il a été ensuite présenté un nouveau service municipal qui sera en charge des questions de prévention, médiation, sécurité et du cadre de vie. Peu de villes ont un CLSPD dynamique, comme celui de Stains, pouvait-on entendre à la sortie de ce rendez-vous. Le prochain sera en séance plénière courant juin.

• C.S.

Voir aussi

massa sit Donec mi, tempus leo.