Solidarité – Contre la hausse des tarifs d’énergie, la municipalité se mobilise

Une hausse sans précédent du coût de l’électricité et du gaz est venue ébranler de nombreux ménages déjà fragilisés par deux années de Covid.

Solidarité - Contre la hausse des tarifs d’énergie, la municipalité se mobilise - Ville de Stains

Alors que le gouvernement s’agite en vue de l’échéance électorale suprême à travers l’annonce de remise d’un chèque au montant indécent, la ville de Stains n’a pas attendu pour agir concrètement. En effet, la municipalité, après avoir dispensé de charge et de loyer les locataires de son parc de logement lors du premier confinement, s’appuie sur le Centre communal d’action sociale pour lutter contre la précarité énergétique.

En ce sens, une convention est signée tous les trois ans avec EDF et GRDF pour ainsi permettre aux Stanois de bénéficier d’actions de prévention et d’accès aux différents dispositifs d’aides en matière d’énergie. Aujourd’hui, près de 3,5 millions de familles sont en situation de précarité énergétique et ce nombre est en constante évolution. Les confinements successifs ayant déjà fragilisé les ménages les plus précaires, cette hausse des tarifs de l’énergie mais aussi du gasoil est un nouveau coup dur.

Parce que le combat pour le droit de vivre dans des conditions dignes est le fer de lance de la municipalité, l’édile a décidé de prendre un arrêté symbolique, gelant les tarifs d’électricité et du gaz sur l’ensemble du territoire. Elle veut ainsi porter un cri d’alerte sur la situation de millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté.

En ville, Zaiha Nedjar, adjointe au maire déléguée notamment à l’action sociale et à la solidarité, confirme que l’instruction de dossier pour une demande d’aide énergétique a explosé ces derniers mois. À ce titre, le service Solidarité du Centre communal d’action sociale (CCAS) accompagne les Stanois dans leurs démarches pour instruire des dossiers de dette (loyer, facture). Pour tout contentieux, il est également possible de faire appel au service de la Maison du droit et de la médiation.

La municipalité compte bien apporter tout son soutien aux Stanois en difficulté et réitère son engagement pour la justice sociale et la dignité des personnes.

Maison du droit et de la médiation Gisèle-Halimi 25, avenue Paul-Vaillant-Couturier – 01 71 86 33 11 – CCAS au Pôle administratif Thorez
47/49, avenue George-Sand – 01 49 71 82 00

•M.B.

Voir aussi

ut adipiscing id dolor non ut sem, risus Curabitur tristique ut ut