Seniors – Une Semaine Bleue solidaire et fraternelle

L’événement dédié aux personnes âgées, ponctué de différents rendez-vous, s’est conclu de la plus belle des manières vendredi à l’occasion d’un théâtre-forum sur la question de l’accès aux droits.

Seniors - Une Semaine Bleue solidaire et fraternelle - 1 - Ville de Stains

Dédiée aux seniors, la Semaine Bleue célébrée entre le 4 et le 10 octobre fêtait sa 70e édition. En ville, le programme a été concocté par le Centre communal d’action sociale autour du mot d’ordre hexagonal : « Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire ». Plusieurs
rendez-vous ont offert des moments d’échanges et de détente : d’abord, lors d’un Ciné-débat autour du film Et si on vivait tous ensemble ? à l’Espace Paul-Éluard suivi d’un « riche débat » selon plusieurs participants.

La visite de la Ferme des possibles a, quant à elle, été repoussée à une date ultérieure. Enfin, la semaine s’est achevée sur une séance de Théâtre-forum consacrée à la thématique de l’accès aux droits des aînés, à la Maison du temps libre. Une vingtaine de participants se sont succédé pour d’amusantes saynètes introduisant différents services dédiés à la question des droits des aînés. Plusieurs agents ont été mobilisés lors de cet événement qui aura ravi nos aînés et peut-être donné envie de renouveler l’expérience.

• M.B.

Seniors - Une Semaine Bleue solidaire et fraternelle - 2 - Ville de Stains

TÉMOIGNAGES

« Nous sommes très content de la semaine qui s’est écoulée. Le film était très beau : des personnes âgées et isolées qui décident de se rassembler et vivre ensemble… nous a beaucoup émus. Plus globalement, je crois qu’il faut encourager le lien social et la solidarité entre les générations ».

« Aujourd’hui, nous étions tous ensemble pour faire du théâtre, pour dire à quel point notre époque est compliquée lorsqu’on a personne pour nous aider, nous orienter. Si tu vis à l’écart, tu t’isoles, eh bien, tu finis par décliner. »

« Moi j’ai adoré faire du théâtre, c’était très amusant ! J’espère que d’autres ateliers seront organisés à l’avenir »

« J’ai la sensation que les nouvelles générations vivent moins bien que nous à notre époque. Avant, c’était les patrons qui nous courraient
après… Aujourd’hui, il faut savoir courir vite ! »

PROPOS RECUEILLIS PAR MEHDI BOUDARENE

Voir aussi

leo. leo mattis accumsan libero ipsum Curabitur Aenean sem, risus