Secteur Nord – La réponse au Conseil d’habitants pour avancer

Poser et préparer en amont pour co-construire efficacement des projets et des solutions lors des Conseils d’habitants… tel est l’objet de la lettre qu’ont reçue les membres du Conseil des quartiers Avenir, Cerisaie, Maroc.

Secteur nord - La réponse au Conseil d’habitants pour avancer - Ville de Stains

Préparer en amont la prochaine assemblée du Conseil d’habitants secteur Nord, jeudi 17 juin, pour avancer sur des projets et des solutions est l’objet de ce courrier que le maire Azzédine Taïbi a co-signé avec son adjoint délégué à la vie de quartier secteur Nord, Stéphane Lagrive. Il va être envoyé aux membres de cette assemblée citoyenne.

Sur trois pages, les élus reprennent la quasi totalité des problématiques soulevées lors des débats de la précédente rencontre en décrivant noir sur blanc les situations.

D’abord sur les squats et campements illégaux et concernant celui du Buffalo Grill, squatté depuis plusieurs mois, les élus expliquent. « Il a fallu que les services de la ville contactent le propriétaire afin qu’il entame les démarches nécessaires à l’évacuation du site.

Le tribunal a bien ordonné, lors de son jugement du 13 avril dernier, l’expulsion des occupants sans droit ni titre mais avec un délai de départ supplémentaire de 4 mois. Ces derniers ont donc jusqu’au 13 août pour quitter les lieux. »

Le bâtiment qui accueillait auparavant la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, loge actuellement une structure d’accueil de l’association ABRI. « Nous l’avons appris par un courrier de l’association, une fois celle-ci installée dans le bâtiment. » Mais les élus expliquent qu’un courrier a été adressé aux responsables afin qu’ils veillent au respect du voisinage. L’association quittera les lieux le 30 juin.

La municipalité affirme ensuite travailler sur deux projets liés à la santé pour ce lieu, qui est la propriété de la CPAM. Côté dépôts sauvages et stationnement anarchique, il est écrit que les services municipaux travaillent à des solutions, dont la vidéo-verbalisation. « Nous sommes en attente de l’aval de la préfecture », précisent les élus. Avant d’ajouter : « La ville a insisté auprès de Plaine Commune afin d’être incluse dans l’expérimentation actuellement à l’étude en matière de vidéoverbalisation pour les dépôts sauvages. »

Quant au volet sécurité, le maire rappelle son combat pour que « le commissariat soit doté des moyens humains et matériels nécessaires à assurer la tranquillité publique et la sécurité sur notre ville. C’est d’ailleurs tout le sens du recours contre l’État engagé en 2018 et qui
pointe les défaillances sur les sujets régaliens notamment la sécurité. Des renforts, nous en avons obtenus. Les derniers en date – 8 postes supplémentaires – ont été annoncés au mois de mai. » Les élus ajoutent que le compte n’y est toujours pas. Il est ensuite confirmé que l’équipe municipale va doubler les effectifs de la police municipale d’ici la fin du mandat.

Sur les problèmes de fibre, comme expliqué dans la dernière édition de Stains actu, les élus confirment n’avoir aucun contrat avec SFR, aucun réel pouvoir, mais dépassent leur prérogatives lors de rencontres avec l’opérateur. Lors de celle du 3 juin, des Stanois ont été conviés. « Il devient urgent d’agir d’un point de vue réglementaire afin que l’ensemble des opérateurs et leurs sous-traitants assument enfin leurs responsabilités vis à vis de leurs abonnés. C’est d’ailleurs tout le sens du courrier adressé au secrétaire d’état chargé de la transition numérique et des communications électroniques, Cédric O. »

Le conseil d’habitants, qui se réunit jeudi 17 juin à 19 h au Parc Casanova, et que peuvent encore rejoindre les Stanois intéressés, travaillera notamment sur ces sujets avec ces éléments posés.

• CAROLE SAPIA

Voir aussi

dapibus et, dictum elit. Aenean ut massa mattis luctus