Réflexion avec le juge Rosenczveig

« Droits de l’enfant, prévention de la primo-délinquance… parlons-en ! », le titre de l’invitation adressée à l’ensemble de la population stanoise donne le ton de cette rencontre.

Parler. Essayer de comprendre. Les Stanois pourront en effet échanger avec deux intervenants, le juge Jean-Pierre Rosenczveig et l’intervenant psychosocial Ahmed-Sadio Konaté, vendredi 28 février à 17h45 à la Maison du temps libre sur ces thèmes.

Un juge pour enfants engagé et humaniste

Le premier est un magistrat devenu le symbole de la magistrature engagée et humaniste. « Face à ces « gosses qui ont besoin d’autorité pour se structurer », le juge pour enfants fait du « sur-mesure ». Comme un médecin, il « écoute, ausculte, pose un diagnostic et teste des réponses de manière empirique », publiait L’humanité le 23 juin 2014 pour annoncer sa retraite.

A cette date, l’homme quittait la présidence du tribunal pour enfants de Bobigny après 22 ans d’exercice. Une longévité exceptionnelle dans un poste qui use vite. Aujourd’hui, il écrit des livres et alimente un blog régulièrement.

Il est un membre du collège « Défense et promotion des droits de l’enfant » du Défenseur Des Droits. Il aime aussi aller à la rencontre des habitants comme il a accepté de le faire à Stains.

A ses côtés, Ahmed Sadio Konaté, spécialisé dans la prévention des conduites à risque, partira de témoignages de personnes qu’il a accompagné pour démontrer qu’il existe des ressources et des solutions à la primo délinquance.

Ce dernier invite : « Nous n’attendons pas seulement des Stanois qui sont concernés par ces problèmes. Tout le monde a son rôle à jouer pour améliorer le climat social, venez donc nombreux ! »

Rencontre publique : Vendredi 28 février, 17h45, Maison du Temps libre.

C.S

Voir aussi

Nullam quis id, risus. Lorem id velit, sed lectus nunc