Prévention – Tests salivaires dans les écoles, c’est parti !

Depuis lundi dernier, la campagne « massive » de dépistage salivaire lancée par l’Éducation nationale a débuté dans les établissements scolaires de la ville. Objectif : garder les écoles ouvertes en contenant l’épidémie.

Prévention - Tests salivaires dans les écoles, c’est parti ! - Ville de Stains

Face au refus de l’Éducation nationale, Stains Actu n’a pas pu recueillir de témoignages de vos enfants ni des enseignants depuis le lancement ce lundi des tests salivaires dans les écoles de la ville. Ni faire de photos. Pourtant, depuis le parking d’une école, on pouvait voir les enfants attendre sagement sous le préau. Lorsque certains sortent du réfectoire, d’autres entrent en file indienne. On imagine qu’ils passent de classe en classe. Ce que nous confirme un parent d’élève qui quitte les lieux après avoir aidé à l’organisation. Des agents de la ville prêtent également main forte lors de ces opérations notamment sur la partie administrative.

Selon nos informations, c’est un laboratoire conventionné avec l’Éducation nationale qui se charge de demander aux enfants, dont les parents ont donné leur accord, de cracher dans un tube pour être analyser. Aucune douleur. Pour certains, peut-être même un amusement, pour d’autres une étrangeté, mais l’objectif affiché de cette campagne « massive » de dépistage dans le département d’ Île-de-France où le taux d’incidence est le plus élevé, est de garder les écoles ouvertes et de contenir l’épidémie dans les milieux scolaires.

Pour l’adjoint au maire délégué à l’action éducative, Mathieu Defrel, « l’équipe municipale est inquiète face aux chiffres de propagation du virus dans notre ville ». Notamment dans les écoles, confient plusieurs sources. « Nous avons sollicité l’Éducation nationale en début de semaine dernière, qui nous a confirmer que la situation dans les écoles de la ville était préoccupante, pour que des mesures fortes soient prises pour protéger les élèves et la communauté éducative, ajoute l’élu.

Prévention - Tests salivaires dans les écoles, c’est parti ! - 2 - Ville de Stains

Nous sommes soulagés que cette campagne ait pu démarrer dès lundi, bien que nous soyons conscients que cette stratégie de prévention n’est pas la solution. Car au-delà du dépistage, il devient urgent de vacciner massivement et Stains devrait avoir un centre de vaccination comme le maire le demande depuis des semaines. »

Lundi, les écoles Jean-Rostand et Paul-Langevin ont pu tester environ 400 élèves. Mardi, c’était le tour de l’école Emile-Zola. Puis, de ce jeudi et jusqu’au 26 mars, des dépistages sont prévus dans les écoles Victor-Renelle, Guillaume-Apollinaire, Victor-Hugo, Joliot-Curie, Romain-Rolland et Anatole-France.

AU COLLÈGE ET AU LYCÉE AUSSI

Ce même genre d’opérations de dépistage « massif » se déroulera au lycée Utrillo (test PCR) ce vendredi, puis dans les collèges Pablo-Neruda et Joliot-Curie à partir du 22 mars (Barbara est en attente car l’établissement a pu faire des tests juste avant les dernières vacances).

Pour tous, les résultats sont fournis en 24 heures auprès de l’inspection académique et des services de la ville sans être nominatifs. Les noms des cas positifs sont communiqués à l’ARS/CPAM qui prend ensuite contact avec les familles concernées. « Mais, précisent les services de la ville, l’inspecteur de l’Éducation nationale sur la ville aura tout de même les noms des élèves positifs, par école, afin de travailler avec nous sur la rupture de la chaîne de contamination, notamment sur le périscolaire ».

• C.S.

DES CHIFFRES QUI EN DISENT LONG…

- 9 écoles élémentaires de la ville font partie de cette campagne de dépistage « massif »

- 1 situation épidémiologique préoccupante dans le milieu scolaire stanois

- 1 laboratoire conventionné avec l’Éducation nationale réalise les tests sur les enfants

- 1 autorisation parentale est exigée

- 24 heures, pour obtenir les résultats

Voir aussi

felis elit. sem, Aliquam ipsum mattis Donec nec ipsum non