Portrait – Un directeur à toute allure

Début avril, le centre technique Mercedes installé dans la Zone d’activités de la Cerisaie a été racheté par le distributeur automobile Como.

En charge de la reprise, Emmanuel Pereira veut faire de Stains un site d’après-vente premium pour les marques Mercedes et Smart en misant sur le recrutement local. Rencontre.

« … On a gardé les 45 salariés déjà en place et on a bien l’intention d’embaucher… »
Emmanuel Pereira, AU CENTRE, ENTOURÉ DE SON ÉQUIPE. © Julien Ernst

Au quotidien, Emmanuel Pereira semble carburer aussi vite que les voitures de la marque à l’étoile qui remplissent le parking de l’ex-centre technique de Mercedes-Benz Paris. D’un instant à l’autre, ce Francilien qui a grandi « dans le Vexin français, à proximité de Mantes-la-Jolie » est en effet prompt à dicter un mail urgent sur son portable, ou à répondre à une question d’un collaborateur qui passe la tête par la porte de son bureau.

Rien d’anormal puisque depuis début avril, ce quarantenaire est en charge de réorganiser l’activité du site de 26 000 m2 de la Zone d’activités (ZA) de la Cerisaie, rachetée par le groupe Como, distributeur des marques Mercedes, Smart et Lexus via un réseau de 23 concessions à Paris et en Île-de-France.

Et, pour Emmanuel Pereira, Directeur général adjoint opérationnel (DGAO) de Como Group depuis 2017, c’est un peu un retour aux sources : « J’ai commencé ma carrière chez Mercedes après mon DESS de contrôle de gestion à l’Université de Nanterre, raconte-t-il. À l’époque, j’avais 24 ans et j’ai d’ailleurs participé en 2005 à l’implantation du centre de haute technologie de Mercedes à Stains. »

RECRUTEMENTS EN VUE

Dix-sept ans plus tard, le quarantenaire retrouve donc la zone d’activités de la Cerisaie pour « plusieurs mois, le temps de rendre viable ce site économiquement. Mais, comme je suis un homme de challenge, c’est un objectif qui me motive ! L’enjeu pour Como va être d’appliquer sa méthode pour faire fonctionner un service après-vente efficace pour les clients Mercedes et Smart.

Et pour ça, non seulement on a gardé les 45 salariés déjà en place et on a bien l’intention d’embaucher. Dès maintenant, nous avons besoin de quatre carrossiers, de comptables mais aussi de conseillers après-vente en charge d’accueillir et de conseiller nos clients.

Et si des Stanois sont candidats, c’est avec plaisir que nous les accueillerons, parce que c’est toujours plus simple de s’appuyer sur des compétences locales qui ont une bonne connaissance de la ville où nous nous implantons. » Un message que le DGAO a également fait passer lors de sa récente rencontre avec le maire de Stains Azzédine Taïbi. « Pour Como, c’est très positif d’avoir été reçus par la ville et c’est d’ailleurs une première, puisque dans toutes les communes où nous nous implantons, jamais un maire ne nous avait sollicités.

D’ailleurs, je note aussi que la zone d’activités s’est bien améliorée depuis l’implantation de Mercedes en 2005. J’espère que cela continuera parce que c’est également très important pour nous de construire une collaboration locale. »

BICHONNER LES BELLES MÉCANIQUES

Car, le nouveau site Como de Stains veut évidemment continuer d’être le point central en Île-de-France où on bichonne les belles mécaniques de la marque allemande.

Dans les cabines de carrosserie de l’atelier que nous fait visiter Emmanuel Pereira défileront donc toujours quelques modèles d’exception puisque les voitures de la branche sportive de Mercedes -AMG-Performance- comme les bolides de pointe SLR, pour « Sporty Light Racing », bénéficieront aussi de l’expertise des employés du site de la Cerisaie. « Il y a ici un superbe outil technologique et des compétences que nous voulons encore développer, conclut Emmanuel Pereira.

C’est pour cela que je suis également très attaché à organiser les meilleures conditions de travail pour nos salariés en rénovant dès notre arrivée leurs espaces de repos, leurs vestiaires. On ne travaille bien que si on se sent bien… ».

• FRED LAURENT

Voir aussi

Lorem Praesent amet, elementum et, adipiscing sem, dolor non venenatis elit. sed