Portrait – Un coup de foudre électro

Ils sont beaux, amoureux, talentueux et Stanois. Ce qui les rend heureux : Danser ! Sur la piste : Jihane et Hamza Askour. Une jolie histoire.

Au-delà d’un amour flagrant, l’étincelle qui brille entre Jihane et Hamza, un couple de jeunes mariés, c’est la danse. Mais pas n’importe laquelle : l’électro. « Nous dansons partout et tout le temps », s’en amusent les tourtereaux. Cet art, à la gestuelle à la fois circulaire et ample autour du corps, est exécuté de façon énergique, voire frénétique. Il s’inspire de plusieurs types de danses comme le hip hop, la vogue, le locking… et s’adapte au rythme de l’electro house music.

Un coup de foudre électro - Ville de Stains

LE PARCOURS D’UNE DANSEUSE STANOISE

Jihane a 21 ans et se revendique « 100% Stanoise ». Elle s’essaie à la danse pour la première fois à l’occasion d’ateliers proposés par Gabin Nuissier ( fondateur de la célébre troupe Aktuel Force) dans son école, Elsa-Triolet. Elle a 10 ans et se passionne d’emblée pour le hip-hop. Jihane sait alors déjà qu’elle veut « danser toute ma vie ». Ce à quoi elle ne déroge pas durant ses années au collège Joliot-Curie en intégrant le crew Hip-Hop Art. Au lycée Utrillo, elle choisit sans étonnement l’option danse. Elle y excelle.

La Stanoise multiplie alors les rencontres dans le milieu et fait son petit bout de chemin. Durant son année de terminale, elle est sélectionnée pour intégrer une compagnie Les Lady’s First. 23 dates, dont deux au théâtre Chaillot, vont la marquer à jamais. « C’était magique ». On est en 2015. Elle a vécu un rêve. Et un autre se prépare… Jihane va rencontrer Hamza.

Alors que la jeune fille ne rate jamais une occasion de danser, qu’elle s’entraîne entre Le Cent Quatre et La Défense, elle participe à une battle tout comme le jeune Hamza. L’étincelle électro jaillit, la danse est envoutante et les deux âmes deviennent soeurs.

HAMZA ET SES RENCONTRES STANOISES

Hamza vient d’un petit village à côté de Rabah au Maroc. A 13 ans, il se prend de passion pour la danse électro. Il s’entraine en jouant sans cesse des bras et des jambes, il imagine des tas de subterfuges en faisant des pieds et des mains pour s’exporter. Finalement, il réussit à voyager et à se forger un nom dans le milieu. Hamza est doué.

Sa rencontre avec Jihane, qu’il épouse en juin 2018, renforce ses convictions. Danser ensemble dans la vie leur semble une évidence, un nécessité. Et cela leur sourit. Au LRC 2019, le championnat du monde de danse électro, Hamza, « Ask » son surnom de danseur, a été jusqu’au quart de finale, Jihane, « Jiji » son surnom de danseuse, en demie.

Même s’ils enchainent entre 8 à 10 compétitions par an en solo, ils tentent le duo sur scène pour la première fois lors du spectacle des voeux du maire de Stains à la population en janvier 2020. C’est le Studio Théâtre (STS) qui les a sollicité. « Danser à deux nous a fait multiplier nos connexions, on a beaucoup appris l’un de l’autre. Ce premier show en duo nous a donné envie de continuer ». Continuer ? Quelle bonne idée tant leur prestation était fabuleuse, originale, vraie, pleine d’énergie. Le talent est incontestablement là !

LEURS ACTUALITÉS FACE AU SUCCÈS

Ce qui ne pouvait pas échapper à Marjorie Nakache et Kamel Ouarti du STS. Ils proposent ainsi aux jeunes danseurs d’ouvrir un cours de danse dans locaux du théâtre, après le succès d’un stage cet été. Nouveau succès! Les plages se remplissent à vitesse grand V. Trop vite. Décision a donc été prise cette semaine, pour pouvoir accueillir plus d’élèves, d’élargir les horaires.

Jihane, qui est Assistante de vie scolaire (AVS) à l’école du Globe, et Hamza, qui est assistant expert en assurance, seront aussi sur la scène du STS pour l’ouverture de la saison culturelle ces jeudi et vendredi, en duo. Et avec la promesse d’un voyage dans les années 80.
Le couple électro vient également de créer une association Citelectro pour promouvoir la danse électro à travers des ateliers et des événements, dont le premier devrait avoir lieu à Stains en présence de danseurs internationaux.

• CAROLE SAPIA

INFOS

Il reste quelques places aux cours de danse proposés au STS par Jiji et Ask pour les 6-11 ans de 10h à 11h30 et les 12-15 ans de 11h30 à 13h, le samedi matin.

Pour contacter Jiji et Ask : citelectro.asso@gmail.com

Voir aussi

venenatis ipsum id leo dolor lectus ultricies ut libero