Portrait – BFG, Des paroles et des actes

L’enfant du quartier du Maroc, qui vient d’être tiré au sort pour être membre du Comité de Maison du secteur et qui continue de monter dans le monde du rap avec la sortie d’un nouvel EP de 7 morceaux, organise u évènement rap samedi 11 juin dans la cour de l’école Paul-Langevin.

BFG y invite tous les Stanois. Entrée libre. Rencontre.

© Naelle Tahrat

Box Frappe Game (BFG), a l’allure sportive, un sourire radieux et une énergie débordante… l’enfant du quartier du Maroc gravite toujours dans le secteur. Sur la place des Commerces, Stains Actu rencontre un homme que l’on connait et salue de toutes parts.

À la terrasse d’un commerçant, il se prête aisément au jeu de l’échange. Le rappeur explique qu’il est « arrivé dans ce quartier stanois à l’âge de 6 ans. École Paul-Langevin, collège Pablo- Neruda…C’est là-bas où j’ai rencontré le rap.

C’est avec Abdel, dans l’appartement de ses parents, où on a commencé à écrire et s’enregistrer. On était en 4e. En 3e, on a fait notre première séance en studio d’enregistrement. Le rap m’a frappé. J’aurais pu être happé par autre chose, mais le rap m’entourait. J’aimais la poésie, l’écriture. Raconter en laissant place à l’interprétation. Et le rap était là. » Ce style musical ne le quittera plus. Le jeune homme poursuit néanmoins ses études en choisissant son autre passion : le sport, à Montpellier. Il quitte son quartier pour « le rêve américain » mais « je n’étais pas assez mature ». Il laissera ses études en Staps de côté. Mais pas le rap.

SORTIE D’UN NOUVEL EP

Le sport, il continue tout de même d’en faire chaque jour. Après le foot plus jeune, aujourd’hui il pratique la course et la musculation dans le parc Francis-Auffray ou George-Valbon, mais aussi à Sarcelles. « C’est un besoin quotidien ». Une hygiène de vie bénéfique à une nouvelle étape dans sa carrière de rappeur qui lui demande force et énergie.

BFG a en effet signé un contrat dans la célèbre maison de disques Play Two, filiale de TF1. Le 27 mai dernier, il a sorti un nouvel EP de 7 morceaux que l’on peut écouter sur toutes les plateformes de streaming et sur sa chaine You Tube. « Avec mon frérot BMK, qui m’accompagne depuis de années, on y a travaillé dur. On a pris une couleur de fou au niveau musical. Il est très doué sur les arrangements et on a trouvé une réelle identité sur ce projet. Qu’on a décliné avec Idriss, qui est aussi du quartier, dans la réalisation des clips ».

SAMEDI, « BFG KERMÈS »

L’insatiable prépare un autre projet pour l’automne avec cette maison de disques. Mais avant, le projet qui prédomine dans son esprit, c’est l’évènement qu’il concocte pour ce samedi : la « BFG Kermès ». « Entre nous, on se dit souvent quand on part en fête, on part en Kermesse ! Et comme le lieu c’est école du quartier, j’ai trouvé ce nom pour tous nous
retrouver. »

Le jeune homme n’est pas à son coup d’essai. La première édition il y a quelques années avait eu un joli succès. Celle-ci sera une nouvelle version de l’artiste. « J’invite tous les Stanois aimant le rap ou voulant le découvrir à venir. L’entrée est libre pour tous.

Sur la scène, des rappeurs stanois tels BMK ou Billy la Ure se produiront auprès d’autres comme Eyes Berg d’Aubervilliers. La scène ce sera en fin de journée mais avant DJ MS et Arnaud assureront l’animation. » BFG annonce qu’il y aura des châteaux gonflables, des jeux pour tous, des lots à gagner… « Ce doit être un moment de fête. Il y aura des gens du quartier qui feront des grillades, des crêpes…. Venez ! Il y aura un tas de surprises » invite le jeune Stanois avant de rappeler les horaires : 12h-20h.

IMPLIQUÉ DANS LA VIE DE QUARTIER

Cet évènement, il veut le faire vivre avec les gens du quartier. « Ça me plaît de faire participer le plus de monde possible. Montrer que c’est possible, qu’on est capables. Inspirer aux autres des idées. En quelques sortes être un fer de lance. Notre quartier mérite d’avoir de belles aspirations. Il suffit de comprendre et d’apprendre comment on peut les atteindre. » C’est pourquoi BFG s’est porté candidat pour participer au Comité de maison des quartiers du Maroc et de l’Avenir et a été tiré au sort (voir pages 4 et 5). « Je veux m’impliquer dans mon quartier que j’aime. Nous sommes une belle équipe intergénérationnelle. J’ai déjà des idées notamment sur des projets séjours pour nos enfants. » BFG, une belle rencontre.

• C.S.

Voir aussi

tempus dapibus tristique neque. risus. Sed ut id ipsum dolor.