Le mois de l’égalité – 8 mars, des femmes en Or

L’événement de cette Journée internationale des droits des femmes s’est tenu à la Maison du temps libre avec la célébration de Stanoises d’exceptions. Une initiative qui a rencontré un très grand succès.

Le mois de l'égalité - 8 mars, des femmes en Or - Ville de Stains

Une soirée pleine d’émotion, c’est ce qu’ont vécu les participants à l’événement Femmes ExtraORdinaires, proposé à la Maison du temps libre, mardi 8 mars. Pour l’occasion, les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands pour un moment inoubliable : décoration soignée, buffet de qualité, ambiance musicale assurée par DJ Fared, et enfin le clou de la soirée : l’hommage émouvant rendu aux lauréates de cet événement qui fera date, ces femmes extraordinaires.

La salle Darwich est pleine à craquer à quelques minutes du lancement de cette première édition des Femmes ExtraORdinaires. Dans les gradins, les « candidates » récitent leurs textes composés ces dernières semaines dans le cadre d’ateliers d’écritures, en préparation de cette soirée. Elles se succéderont au micro devant le public, rendant hommage, à celles qui ont changé leur vie à jamais, ces femmes extraORdinaires. Des mises en scènes tantôt poétiques, tantôt humoristiques, mais toujours émouvantes et faisant vibrer le public dans un moment de communion inégalée.

À NOS HÉROÏNES DU QUOTIDIEN

« Pour la Journée des droits des femmes, laisse moi te déclarer ma flamme », ainsi commence le slam de Marie-Joseph qui ouvre le bal. Derrière elle, des panneaux cachés sous un drap seront dévoilés au fur et à mesure de la soirée. Ils représentent les portraits des 13 femmes mises à l’honneur. À la suite de chaque hommage, une des femmes représentées est appelée à rejoindre sa « candidate », celle qui a porté à candidature la personne mise à l’honneur, pour un moment de partage et d’émotion avec toute la salle.

Avant cette série d’hommage, Faiza, la responsable de la MTL et maîtresse de cérémonie avait invité les élus venus en nombre à prendre la parole. Le maire Azzédine Taïbi s’est dit « fier », de voir cette salle remplie et a rappelé les valeurs de « partage et de solidarité » de nos villes et quartiers populaires, avant d’inviter sur scène Zaïha Nedjar en qualité de deuxième adjointe et Irouia Said Ouma en charge de l’égalité femme-homme.

STANDING OVATION POUR « MAMIE FRANCINE »

Après les interventions des élus, une vidéo témoignage est venue introduire la soirée. Face caméra, des jeunes du Pij (Point information jeunesse) répondaient à des questions autour du 8 mars. Puis, vint le moment tant attendu. Celui des hommages qui se sont ainsi succédés pendant plus d’une heure, tous plus émouvant les uns que les autres.

Mais celle qui a remporté la palme provoquant une ovation debout des participants, c’est « mamie Francine » introduite par Charifa, très émue : « À cette daronne qui soigne nos peines, la mamie de Stains, Francine ». Puis, ce fut au tour de « Maman Timéra » de recevoir un puissant hommage de la part du public, pour conclure cet événement qui se poursuivra jusque tard dans la soirée avec le set musical de DJ Fared. Un moment inoubliable pour tous les participants et une bien belle manière de célébrer comme il se doit cette journée.

• M.B.

Voir aussi

eget id, neque. tempus Sed mattis porta. ante. elit.