Le conseil municipal a voté

Gestion de la crise sanitaire, accueil petite enfance, déploiement de la 5G, transports…

Le 19 novembre, le conseil municipal (CM) s’est tenu à huis clos dans la salle de la Luciole à l’Espace Paul-Éluard, mais aussi en simultané sur les réseaux sociaux afin que les Stanois puissent suivre les débats.

Au regard de la situation sanitaire, l’instance est toujours fermée au public et les débats se tiennent à huis clos, mais les Stanois ont pu suivre les échanges en direct sur la page Facebook de la ville. En ouverture, le maire a tenu une nouvelle fois à rendre hommage aux victimes des actes terroristes en affirmant son soutien et toute sa solidarité aux familles des victimes. Une minute de silence a été respectée par l’ensemble des élus présents.

Un point sur la gestion de la crise sanitaire a été effectué par le maire, en revenant sur les opérations mises en place par la municipalité, telles que la distribution de masques aux écoliers de la ville. Azzédine Taïbi a également salué l’initiative citoyenne qui a permis de récolter plus de 1000 signatures pour le maintien et le renforcement des services du bureau de poste au Clos Saint-Lazare, fermé depuis plusieurs mois.

À la suite de quoi, l’assemblée a démarré sa séance notamment par l’approbation de différents procès-verbaux comme il est d’usage de le faire. L’opposition de droite a refusé de valider celui du dernier conseil municipal. Il a été soumis au vote de ce CM la désignation des représentants de ce dernier pour siéger au sein de différents organismes comme le conseil d’administration de l’association Les Enfants Inadaptés et Leurs Amis.

CONTRE LE RACISME

Toujours sur la lancée de présentation et de vote, les élus locaux ont donné pouvoir au maire pour porter plainte au nom de la ville pour différents propos haineux, racistes et diffamatoires à l’encontre de la ville et du maire sur les réseaux sociaux. Cette affaire est à mettre en parallèle avec la plainte déposée par l’édile contre les menaces de morts et autres insultes en tous genres à son encontre. Ils se sont également penchés sur des questions en lien avec la petite enfance.

Il s’agissait notamment d’approuver le projet de fonctionnement du Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) de la commune. Mais également de valider la Convention d’objectifs et de financement de la crèche municipale multi-accueil Louise-Michel entre la Caisse d’Allocations Familiales de la Seine-Saint-Denis et la ville.

5G ET TRANSPORTS

Une convention intercommunale a été approuvée. Celle-ci offre un cadre partagé et un engagement à l’échelle de Plaine Commune, pour le relogement des ménages lors des opérations de démolitions de logements dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Enfin, un vœu relatif à une demande de moratoire sur le déploiement de la 5G a été validé (cf. colonne), tout comme la demande d’inscription des projets de transports en commun lourds dans le Contrat de plan État Région 2021–2027.

R.H

Voir aussi

id libero mattis id vel, massa non ut