Festival de Saint-Denis – La musique à l’école

Le 8 mars dernier, 4 classes de CM1 et CM2 du groupe scolaire Le Globe/Triolet ont profité d’un programme d’airs et chansons italiennes et espagnoles des 17, 18 et 19e siècles.

Festival de Saint-Denis - La musique à l’école - Ville de Stains

Comme chaque année, le Festival de Saint-Denis accueille des orchestres internationaux dirigés par les plus grands chefs, ainsi que toutes les formations musicales de Radio France pour des concerts symphoniques et des chorales dans la Basilique de Saint-Denis ou encore
à la Maison d’éducation de la Légion d’honneur. Seulement, en ces temps de pandémie, les organisateurs ont été obligés de s’adapter à la situation sanitaire. « Nous organisons des concerts à destination des élèves des écoles élémentaires de Plaine Commune, mais cette année le projet a été modifié. À défaut de pouvoir convier les écoliers aux lieux habituels, nous nous déplaçons et allons dans les écoles » explique la direction du festival.

Ainsi, Stains n’a pas manqué à l’appel et a même été la première date de la tournée. En effet, le 8 mars a eu lieu la première représentation
de Cappella Mediterranea dans les locaux du groupe scolaire Le Globe/Triolet. Au programme Alla spagnola ! des airs et chansons de
l’Italie à l’Espagne entre les 18e et 19e siècle. Ce premier arrêt musical s’est effectué devant les classes de CM1 et CM2. Les musiciens ont
offert une représentation devant une audience attentive qui a pu poser ses questions à la fin du concert.

Festival de Saint-Denis - La musique à l’école - 2 - Ville de Stains

Anna Reinhold (mezzo-soprano), Patrick Langot (violoncelle), Laura Corolla (violon) et Quito Gato (archiluth, guitare) de l’Ensemble Cappella Mediterranea, ont su, par leur talent, captiver les écoliers qui ont eu la chance d’assister à un concert alors que les Français en sont privés depuis des mois. L’occasion a aussi permis aux petits Stanois de découvrir l’archiluth, un instrument à cordes pincées européen qui a été conçu au 19e siècle. Gageons que nombreux sont les adultes qui auraient aimé être sur les bancs de l’école…

• R.H.

Voir aussi

ultricies pulvinar Lorem quis, consectetur suscipit diam velit, vulputate, sed