ESS Judo – « Ippon » pour ce club aux 160 adhérents

Stains actu était l’invité du cours de judo du mardi soir au gymnase Jean Guimier. Reportage au cœur d’une section sportive qui officie sur trois sites de la ville.

Sport - "Ippon" pour ce club aux 160 adhérents - Ville de Stains

À la question « Aimez-vous venir au judo ? ». C’est un « oui » général qui retentit dans la salle historique de cet art martial local. Sur les 120 m2 de tatami, Adam, 9 ans, est le plus gradé de ce groupe qui se réunit chaque mardi et jeudi au gymnase Jean Guimier lors du premier créneau proposé.

Il explique qu’ils commencent toujours par un échauffement, puis qu’ils passent à la pratique. Sa prise préférée est « Ippon seoi-nage ». « Sautez, courez, tombez ! », la trentaine de petits Stanois, filles et garçons confondus, âgés de 5 à 9 ans, ont des ceintures de couleurs différentes mais ont tous le même sourire ce soir-là en écoutant Affa, le maître du tatami et président de la section Arts martiaux de l’Espérance sportive de Stains (ESS).

« Le judo c’est la voix de la sagesse, continue ce passionné. Ici on apprend à maîtriser son corps, à se désinhiber, à se surpasser. » Mounir et Yacine, qui portent des ceintures avec des pointes de jaune, ajoutent, « c’est aussi la confiance, le courage, le respect. » « Vous oubliez la politesse ! », les reprend Yahya. Un petit groupe de ceintures blanches écoutent ces plus haut gradés en essayant visiblement de mémoriser ces valeurs. Liliane, qui aide à encadrer le groupe, leur rappelle alors que dans quelques
semaines ils passeront leur ceinture.

Des plus grands du cours suivant arrivent alors un peu en avance à l’occasion de la venue de leur journal. Les petits vont assister à des combats. Silence. Ils écoutent, admirent. Puis à leur tour de passer à la pratique. Les rires, la concentration, les cris de joie à la réussite d’une prise… l’ambiance est bon enfant.

« Nous avons trois belles salles, que la municipalité nous met à disposition, explique Affa. Pour les 5 à 14 ans, les créneaux sont les mêmes. Les mardis et jeudis, de 18 à 20h, les enfants sont encadrés par Loïc et Modibo au complexe sportif André-Lamy, par Hamed (référent de la discipline au sein de la section Arts martiaux) et Farouk au gymnase Léo-Lagrange (qui enchaînent de 20h à 21 h 30 avec un cours adultes qui compte une trentaine d’adhérents), et par moi, ici, au gymnase Jean-Guimier ». Liliane, qui accompagne Affa pendant ses cours, a en charge le baby judo, le samedi matin. Le président ajoute qu’il aimerait faire
passer le Bpjeps, un diplôme pour avoir le statut d’éducateur sportif, à au moins trois de ces encadrants.

Mais la crise sanitaire a retardé cette démarche. Tout comme elle a privé du club quelques adhérents. Et en effet, en quittant le tatami, deux jeunes filles de 14 ans attendent la fin du cours. Nina, ceinture bleue et Myriam, ceinture verte, sont passées saluer leurs camarades. « C’est nul de ne pas avoir pu nous réinscrire cette année. Mais nous n’avons pas notre passe sanitaire. Ça nous manque trop. Dès que cela sera possible, nous reprendrons ! »

C’est sur cette image de jeunes passionnées que Stains actu quitte ces séances en espérant pouvoir suivre le plus souvent possible ce club aux 160 adhérents. Matte !

• C.S.

Voir aussi

eget venenatis, leo eleifend at nunc risus. ante. Donec ut mi,