Entretien – « Une grande fierté de publier mon premier livre ! »

Passionnée d’écriture, la Stanoise Maria Luz A. T. -son nom d’auteure- publie son premier conte.

Un rêve d’adolescente réalisé après 33 années passées à accumuler des cahiers d’écriture. Pour Stains Actu, elle livre ses « recettes » pour publier à peu de frais.

© Julien Ernst

À la ville, Maria Luz est technicienne de laboratoire, résidente à Stains dans le quartier du Globe depuis 50 ans et surtout passionnée d’écriture. Ce qui l’a poussée à publier son premier conte. Une aventure littéraire longue de 33 ans…

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire votre premier livre, un conte intitulé La princesse pirate ?

En fait, j’ai 56 ans et cela fait 33 ans que j’écris ! Mais, je n’avais jamais eu l’occasion de publier un de mes livres parce qu’à chaque fois les éditeurs me répondaient que mes livres étaient intéressants, mais qu’ils ne correspondaient pas à leurs lecteurs. J’ai écrit des romans d’aventure, des policiers, des récits historiques sur des bandits de grands chemins et puis aussi ce dernier conte que je viens de publier La Princesse pirate.

Justement, donnez-nous envie de découvrir les aventures de cette princesse ?

Eh bien, c’est un conte illustré de 64 pages qui raconte l’histoire d’une femme pirate légendaire Alwilda de Gotland, fille d’un roi de Scandinavie au Ve siècle. Elle s’habillait en homme et était capitaine d’un navire uniquement composé de femmes. À partir de son histoire, j’ai écrit et dessiné mon propre conte. C’est un livre qui me tenait vraiment à cœur, car parmi tout ce que j’ai écrit, c’est celui que préférait ma maman qui est décédée l’an dernier. Alors, je me suis démenée pour publier ce livre.

D’ailleurs, vous avez quelques conseils à glisser aux Stanois et Stanoises qui voudraient se lancer dans l’écriture et publier ?

Oui, de ne surtout pas publier à compte d’auteur parce que les maisons d’édition qui pratiquent cette technique vous demandent beaucoup d’argent pour peu de résultats. Moi, j’ai fait confiance à BoD (Books on Demand* ), un système de publication de livres grâce à l’impression à la demande qui ne m’a coûté, au total, que 19 euros. Et bien sûr un peu de travail ! Mais, c’est vraiment un très bon système et ça permet de ressentir, au final, la fierté d’avoir publié son premier livre.

Alors, à quand votre prochain livre ? Peut-être sur Stains où vous habitez depuis 50 ans ?

Pourquoi pas… En tout cas, Stains, c’est vraiment ma ville ! Une ville qui a beaucoup changé en cinquante ans et en bien. Il y a beaucoup de nouvelles écoles, des parcs qui s’agrandissent, plus de verdure. Et puis, la médiathèque, c’est un vrai palais où les bibliothécaires vous accueillent vraiment très bien. Si vous aimez les livres et la culture, à Stains vous êtes vraiment bien servis !

*livres à la demande

• ENTRETIEN RÉALISÉ PAR FRED LAURENT

Pour commander La Princesse Pirate, tapez Maria Luz A.T. dans un moteur de recherche.

Le livre est vendu 13,99 euros ou 5,49 euros en format E-Book. Votre libraire peut aussi le commander.

Sachez enfin que La Princesse pirate existe en version française, espagnole ou anglaise.

Voir aussi

odio sem, elementum commodo amet, Aliquam id, vel,