Entretien – La culture au service du public

Marjorie Nakache, directrice artistique du Studio Théâtre de Stains, évoque cette rentrée artistique pas comme les autres et annonce le lancement de saison.

La situation sanitaire a fortement touché le monde de la culture. Quel regard portez-vous sur cette crise ?

Le monde de la culture est vraiment sinistré. Nous recevons des témoignages d’artistes de tout genre qui sont dans des difficultés extrêmes et ce n’est pas du chiqué. Penser que les artistes sont protégés parce que il y a eu l’année blanche, parce qu’ils sont intermittents
du spectacle et que ce statut les protège est une erreur, car lorsque l’on creuse on découvre une situation terrible.

Des compagnies disparaissent, l’annulation du Festival d’Avignon a créé une hécatombe de compagnies endettées. Tous les jours, nous
recevons des demandes de résidence, de prêts de salles car les lieux se font rares. Des danseurs qui ne dansent pas, des musiciens qui ne jouent pas… subissent une mort psychologique. Je pense qu’il se passe une chose très grave. Toute une économie, collaborant avec le monde du spectacle, subit de plein fouet cette crise : les imprimeurs, les vendeurs de projecteurs, des traiteurs qui fournissent les salles, les techniciens… C’est tout un monde qui s’effondre.

Et un monde dans lequel la culture est délaissée ou mise de côté est signe d’une régression totale pour tous les individus. Ce choix politique de maintenir les individus loin de la culture, nous éloigne également de la capacité à mener des réflexions sur notre société.

Comment le STS a-t-il réagi ?

Immédiatement après le déconfinement, nous avons rouvert l’espace afin de proposer des ateliers de pratiques artistiques et d’expressions en lien avec la municipalité et les associations, et en direction de tous les publics. Trois d’entre eux consistaient à réunir des témoignages – qui ont été bouleversants – autour de ce que nous venions de vivre. Cela a fait du bien de libérer la parole.

Nous avons proposé vendredi dernier, une lecture autour du texte Les femmes sont occupées de Samira El Ayachi, une lecture qui était
prévue en mai et que nous avons reporté à plusieurs reprises. Mais cette fois, nous nous sommes dit avec Samira : on le fait, il faut que l’on ouvre les portes du théâtre. Nous nous sommes organisés afin de remplir toutes les conditions de sécurité sanitaire.

Nous avons été dans l’obligation de refuser du monde pour respecter la limitation de la jauge d’accueil. C’est pourquoi, pour le lancement de saison, nous ferons trois séances plutôt qu’une seule. Il est vrai que cela demande beaucoup plus de travail et de moyens financiers, mais il faut être sur le terrain, ouvrir les portes des théâtres, des cinémas. Il faut continuer à être vivant ! Nous avons la chance d’être subventionnés et c’est dans ces situations que l’idée d’un service public fort prend tout son sens.

Que nous prépare le STS dans les jours à venir ?

Cette année sera riche. Plutôt que d’annuler les différents rendez-vous à la suite de la crise sanitaire, nous les avons reportés. Ainsi, nous aurons 6 résidences d’artistes qui viennent des quatre coins du pays. Tous ces artistes proposeront donc des spectacles au public mais également un travail de médiation culturelle auprès des Stanois, jeunes et moins jeunes. Il est essentiel de créer du lien. Un travail autour de la marionnette occupera aussi la scène du Studio Théatre. Cette saison, les résidences que nous recevons ont pour thématique « les enfants différents ».

Nous voyagerons ensemble dans l’univers de l’autisme, des communautés d’enfants. Une plongée donc dans des sujets qui peuvent semble
lourds mais qui seront traités avec douceur et parfois un peu d’humour. Pour les créations du STS, nous entrons en répétions d’un spectacle autour de Rousseau que l’on présentera début décembre. Nous reprendrons Fables, mais aussi la tournée de Tous mes rêves partent de la gare d’Austerlitz. C’est comme cela que nous résistons. J’invite tous les Stanois à venir à notre rencontre.

• PROPOS RECUEILLIS PAR R.H.

Lancement de saison

Le Studio Théâtre de Stains vous donne rendez-vous pour son lancement de saison le jeudi 15 octobre à 12h et 19h et le vendredi 16 octobre à 19h.

Réservations impératives au 01 48 23 06 61.

Voir aussi

luctus odio Praesent suscipit quis, in quis Nullam pulvinar ante.