Écoles – Des petits déjeuners pour aborder la question de l’équilibre alimentaire

Jusqu’aux prochaines vacances de Noël, les élèves des écoles primaires prennent leur petit déjeuner ensemble chaque lundi.

Un moment convivial résultat d’un dispositif du ministère de l’Éducation nationale que la municipalité a souhaité amplifier pour toucher toutes les classes.

Écoles - Des petits déjeuners pour aborder la question de l’équilibre alimentaire - 1 - Ville de Stains

En moyenne à l’école, plus de 3 élèves par classe, du CP au CM2, arrivent en classe le ventre vide. Les raisons invoquées sont, dans l’ordre, le manque d’appétit, le manque de temps, le lever précoce, le stress, l’absence des parents le matin et les raisons économiques. Ainsi, 13 % des enfants scolarisés en Rep et Rep + arrivent à l’école le ventre vide et ne bénéficient donc pas de bonnes conditions pour leur apprentissage, selon les chiffres du ministère.

C’est pourquoi, dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté lancé en 2018, la question d’offrir des petits déjeuners a été une des mesures adoptées. D’abord limité à un ensemble d’établissements scolaires pilotes, le dispositif a été généralisé en cette rentrée et l’enveloppe financière s’est en conséquence élargie.

UNE QUESTION DE SYNERGIE

En ville, la municipalité a été abordée par l’Inspection académique il y a plusieurs mois afin d’engager des discussions sur le périmètre du dispositif. À l’origine prévu à destination de trois niveaux de grande section maternelle, du CP et du CM2, le dispositif a pu être élargi à tous les niveaux du primaire pour toucher les quelques 5 000 élèves que comptent la ville.

Ceci, grâce à la mutualisation des ressources dont dispose la ville, notamment la cuisine centrale gérée par le SIVOM qui a pu assurer la logistique, le suivi et la préparation du petit-déjeuner idéal, concocté par la diététicienne maison.

L’objectif ? Apprendre aux élèves l’importance de ce repas essentiel dans la convivialité. C’est également un outil de mobilisation permettant d’échanger avec les familles sur la question de l’équilibre alimentaire. Un sujet encore trop peu abordé malgré les campagnes de sensibilisation sur la nécessité de manger 5 fruits et légumes par jour.

À travers ce rendez-vous hebdomadaire jusqu’aux prochaines vacances scolaires, la municipalité entend donc mettre en lumière ce sujet et ainsi permettre aux enfants d’apprendre en dégustant de savoureuses tartines !

• M.B.

Voir aussi

ut Praesent consequat. ultricies ut ipsum