Crise sanitaire – Couvre feu, samedi à 18h !

On redoutait cette nouvelle mesure, le premier ministre Jean Castex l’a confirmé jeudi soir. Le couvre feu à 18h, dans toute la France, débute dès demain, samedi, et ce pour une période de 15 jours.

covid-19 - point sur la situation

« La situation est maîtrisée mais fragile ! », cette phrase du Premier ministre résume bien l’inquiétude du gouvernement. Et de fait : il faut à tout prix éviter que les contaminations n’augmentent.

Ainsi, tous les lieux recevant du public seront fermés. Les écoles et collèges restent ouverts, mais le sport en intérieur est de nouveau interdit. Le protocole sanitaire sera renforcé dans les établissements scolaires, et le gouvernement annonce la mise en place, dès février,  de tests à partir de 6 ans (300 000 par semaine, soit plus d’un million par mois).

L’alternance de présentiel et de distanciel pour les élèves du lycée va être prolongé au-delà du 20 janvier et sera accepté au cas par cas pour les collégiens. Concernant l’enseignement supérieur, et seulement pour les élèves de première année, le présentiel sera possible dès le 25 janvier mais uniquement par demi-groupes.

Avec la fermeture anticipée imposée aux magasins dits essentiels, les dernières heures d’ouverture vont devenir problématiques. Une affluence après 16h qui inquiète de nombreux Stanois.

Pour télécharger votre attestation de déplacement dérogatoire durant les horaires du couvre-feu :

https://media.interieur.gouv.fr/attestation-couvre-feu-covid-19/

D.C

Retour des attestations !

Les attestations, pour motifs dérogatoires, sont de retour, vous pouvez les télécharger sur le site du gouvernement :

- déplacement vers ou depuis son lieu de travail
- déplacement professionnel, s'il n'est pas possible de le reporter
- motif familial impérieux, notamment pour l'assistance aux personnes vulnérables ou pour la garde d'enfants
- raison médicale, pour se rendre à l'hôpital, chez le médecin ou en pharmacie
- participation à des missions d'intérêt général
- promenade d'un animal domestique à proximité du domicile

Toute personne n'entrant pas dans ces critères et/ou ne disposant pas d'attestation dérogatoire s'expose en cas de contrôle à une amende de 135 euros, et à une peine d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende au bout de trois fois.

Voir aussi

venenatis, vulputate, Nullam eleifend quis Sed id elit. sem,