Conseil d’habitants Nord – Mobilisation générale autour de la sécurité

Lors de sa séance du 10 février à la Maison des associations, le Conseil d’habitants du secteur Nord s’est largement emparé des questions de sécurité et de tranquillité publique.

Si les débats ont été animés, des solutions et des pistes d’actions ont été tracées par les habitants. De manière très concrète. Explications.

Conseil d'habitants Nord - Mobilisation générale autour de la sécurité - Ville de Stains

Le programme du Conseil d’habitants du Secteur Nord était chargé, jeudi 10 février, dans les locaux de la Maison des associations. Chargé mais aussi très passionné et très animé autour du sujet de la sécurité au quotidien. Lors de la séance du « Quoi de neuf dans le quartier
? » qui permet à l’ensemble des habitants de faire un tour d’horizon de ses préoccupations du moment, les habitants de ce secteur qui regroupent les quartiers Avenir, Maroc, Parouzet et Cerisaie ont pu en effet passer en revue l’actualité de ces dernières semaines pas toujours très tranquille.

Du côté du collectif des représentantes de l’Amicale des locataires de la Cité du Paradis, on a donc mis les pieds dans le plat : « Chez nous, ce n’est plus le paradis, mais l’enfer. Nos halls sont squattés la nuit, il y a des rodéos de voitures, on appelle le commissariat, mais rien ne bouge ! » Un constat appuyé par d’autres témoignages du même genre, par exemple du côté de la rue Jean-Jaurès où des trafics nocturnes perturbent tout aussi régulièrement le sommeil des riverains.

Avec la même difficulté récurrente à faire intervenir la police nationale. Mais, de la discussion, même animée, ont émergé des pistes d’action car c’est bien là, l’objectif de ces séances de démocratie participative : « Ce qu’il faut d’abord faire, c’est multiplier les plaintes. Plus vous serez nombreux à déposer des mains courantes au commissariat, plus on pourra agir collectivement ensuite avec la ville auprès de la police nationale », a ainsi exposé Mehdi Messaï, conseiller municipal et l’un des six élus référents pour le secteur Nord. D’ailleurs, je serai le premier à vous accompagner si vous souhaitez aller en délégation au commissariat. »

Un message appuyé par Stéphane Lagrive, l’adjoint au maire en charge de la Vie de quartier secteur Nord : « Je m’engage également devant vous à interpeller le commissariat et la direction de la police nationale avec monsieur le maire pour leur demander des comptes… »

Une réponse qui en fait fuser une autre dans la salle : « Et si on convoquait plutôt la police ici lors d’un prochain Conseil pour leur demander des explications, mais aussi pour enregistrer toutes nos plaintes ? » Affaire(s) à suivre donc…

• FRED LAURENT

Voir aussi

adipiscing eget massa odio non Aliquam et, vel, consectetur elit. ipsum lectus