Confinement – Un assouplissement en 3 étapes !

Le gouvernement a choisi un allégement du confinement en trois étapes.

Le Président Emmanuel Macron l’a annoncé mardi soir lors d’une intervention télévisée durant laquelle, il a s’est réjoui de l’efficacité de ce second confinement : « Le pic de la seconde phase de l’épidémie est passé »,  alors que le nombre de personnes en réanimation dans les hôpitaux est passé de 4 900 le 16 novembre à 4 300, et que le nombre de nouvelles contaminations chaque jour est inférieur à 5 000.

Ainsi, première étape : il a annoncé l’ouverture des commerces et des services à domicile dès ce samedi 28 novembre au matin, avec un protocole sanitaire strict et une fermeture à 21h. Une bonne nouvelle qui concerne également les déplacements pour activités physiques qui seront étendus à 3 heures et sur un rayon de 20 km. Il y a aussi les lieux de culte qui pourront rouvrir avec une jauge de trente personnes maximum. Le système des attestations restera en vigueur.

La seconde étape,  débutera le 15 décembre, si le nombre de nouvelles contaminations journalières reste inférieur à 5 000, et si le nombre de personnes en réanimation pour Covid-19 est compris entre 2 500 et 3 000. Le Président a annoncé la levée du confinement et d’ajouter : « nous pourrons de nouveau nous déplacer sans attestation, y compris entre régions, et passer Noël en famille ». Un couvre feu sera mis en place de 21h à 7h le matin. Libre circulation les 24 et 31  décembre, mais les rassemblements sur la voie publique seront interdits. Pas de bonne année sur les Champs-Elysées donc.

Enfin, troisième étape : à partir du 20 janvier, les salles de sports et les restaurants pourront rouvrir si les chiffres de l’épidémie continuent à baisser, et le couvre feu sera levé. Les lycées pourront accueillir tous les élèves dans leurs locaux. Et les universités quinze jours plus tard. A partir de cette date, le gouvernement fera le point tous les 15 jours pour envisager de nouvelles mesures  d’ouverture.

D.C

Une campagne de vaccination !

Une campagne de vaccination devrait débuter fin décembre, début janvier pour les personnes les plus fragiles. Elle ne sera pas obligatoire. Un comité scientifique sera chargé du suivi de la vaccination, Un « collectif de citoyens » sera également créé « pour associer la population ». Le processus sera détaillé dans les jours à venir.

Soutien face à la crise économique

Des moyens seront alloués pour aider les entreprises en difficulté. Le Président a annoncé une réponse exceptionnelle pour venir en aide aux saisonniers, extra, précaires, jeunes dans les jours à venir.

Voir aussi

quis ultricies in ut sem, libero. tempus sed Donec