CMMD – En avant la musique avec Démos !

Jusqu’en 2024, une quinzaine de jeunes Stanois vont s’initier à la musique classique dans le cadre d’un dispositif orchestré par la Philharmonie de Paris.

Premier grand acte de leur parcours sur trois ans, la remise officielle de leurs instruments, mardi dernier, au Conservatoire municipal.

CMMD - En avant la musique avec Démos ! - Ville de Stains

Ces Stanois entre 7 et 12 ans auront 3h30 de cours hebdomadaire pendant 3 ans et se produiront une fois par an en concert

Pour le moment, elles sont encore spectatrices bien calées aux premiers rangs de l’auditorium du Conservatoire municipal de musique et de danse, mais Aziza et Inaya ne rêvent que de prendre en mains la quinzaine d’instruments de musique disposés sur la scène qui leur fait face… Dans quelques minutes, ce mardi 1er février, violons, altos ou violoncelle leur seront remis dans le cadre du projet Démos, autrement dit le Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale. Un projet à vocation nationale qui permet à des enfants d’accéder gratuitement à la pratique de la musique classique.

À Stains, ce sont une quinzaine de jeunes néophytes de la musique qui se sont embarqués dans l’aventure depuis octobre dernier et jusqu’en juin 2024. Deux fois par semaine, ces habitués du Centre de loisirs de La Plaine expérimenteront différents ateliers musicaux au sein de l’école Jean-Moulin et du Conservatoire municipal. Une perspective qui réjouit donc Aziza et Inaya, 8 et 9 ans : « Mon instrument, un alto, ce sera comme mon petit frère ! Je ne vais plus le lâcher ! », s’exclame la première. « Pour moi, renchérit la seconde, mon violon sera un peu comme un diamant. Personne n’y touchera. »

Visiblement, le discours de Fettouma Ziouani, professeure au Conservatoire et encadrante des jeunes Stanois de Démos, a fait mouche. Sur scène, la musicienne a prévenu : « Ne laissez personne toucher vos instruments, même vos parents s’ils veulent réparer une corde… »

Pour cela, il y a le luthier de la Philharmonie de Paris, la structure coordinatrice de Démos. « Une vraie réussite pour une idée partie de Stains en 2010, a rappelé le maire Azzedine Taïbi, grâce à l’action de Zahia Ziouani, la cheffe de l’orchestre Divertimento » qui a pris les rênes du projet à ses débuts. Laquelle couve toujours, douze ans plus tard, son « bébé » avec bienveillance : « Démos, expose celle qui dirige aussi l’Orchestre Démos de Plaine Commune, c’est apprendre à jouer, mais aussi apprendre des règles de vie parce que les enfants évolueront bientôt dans un orchestre où il faut savoir s’écouter, se respecter. Et pour nous, les enseignants, c’est transmettre et partager notre passion de la musique pour inciter, pourquoi pas, les enfants à rejoindre un jour les rangs du Conservatoire… »

Une idée qui trotte déjà dans la tête d’Arthur, 8 ans : « Mon violoncelle, c’est de l’or ! J’aimerai bien le faire briller un jour sur scène ! » Patience, le premier grand concert de Démos Plaine Commune est prévu en juin prochain.

• FRED LAURENT

 

Voir aussi

sed accumsan amet, facilisis risus. sit lectus consectetur