Cadre de vie – Les autres projets en cours et à venir…

Les travaux de réhabilitation se poursuivent à la cité de la Prêtresse tandis que les choses avancent bien pour Lurçat-Boin et le Sud du Clos Saint-Lazare. Tour d’horizon.

Cadre de vie - Les autres projets en cours et à venir… - Ville de Stains

Les travaux de réhabilitation ont enfin débuté à la cité de la Prêtresse. Stains Actu était revenu à de nombreuses reprises sur ce projet dans les cartons du bailleur Seine-Saint-Denis Habitat (SSDH) depuis de longue date. Dans le scénario choisi par les habitants lors d’un vote en juillet 2017, l’amélioration du cadre de vie et la rénovation des logements sont les deux axes prioritaires.

Ainsi, a t-il été convenu de réhabiliter 266 logements afin d’améliorer leur confort, mais aussi les performances énergétiques, à travers notamment des travaux d’isolation thermique. Le quartier bénéficiera en outre d’un réaménagement des espaces extérieurs avec la création d’une traversée piétonne reliant le centre-ville à la gare du T11 à travers un nouveau parc. Les travaux seront réalisés en quatre phases distinctes et devraient prendre plusieurs années. À l’heure actuelle, c’est le bâtiment E, rue Einstein, qui est concerné.

Suivront, au moins jusqu’en 2023, les bâtiments D, allée Copernic (mars 2022/juin2022), C, allée Galilée (mai 2022/septembre 2022) et A,
rue Newton (août 2022/ avril 2023). En outre, le confort des logements sera amélioré à travers une rénovation complète. Une étude d’impact pour le projet de résidentialisation est en cours.

LURÇAT-BOIN : UN COMITÉ TECHNIQUE RÉUNI CETTE SEMAINE

Pour les cités Lurçat-Boin, non inclus dans le dispositif ANRU 2, le projet a été retravaillé afin d’être davantage ambitieux et bénéficier de la participation de l’État. Un diagnostic sera remis cette semaine puis une réunion entre l’équipe d’urbanistes et les élus est programmé
pour la suivante.

Une décision sera prise d’ici cet été parmi les différents scénarios. Concernant le Clos Saint-Lazare, les cahiers des charges en vue des études d’impact environnemental et celle sur la faune et la flore sont en cours de rédaction. Les différentes études s’étaleront jusqu’au deuxième trimestre 2023. Près de 176 familles devront être relogées après la démolition de trois tours avenue de Stalingrad. Les principaux concernés ayant été bien évidemment avertis du projet par courrier de la part du bailleur.

Pour rappel, les travaux devraient s’étaler jusqu’en 2026 avec la poursuite des efforts en terme de résidentialisation, la création d’un pôle commerce et médical, le réaménagement des parcs et jardins et la création de nouvelles voiries rue Alfred de Musset.

• M.B

Voir aussi

venenatis, accumsan ipsum et, felis Praesent leo suscipit elit. elit. dolor.