Cadre de vie – Arbres dans la ville : le coup de « pousse » de l’hiver…

Près d’un arbre sur dix, parmi les 4900 que compte Stains, ont été plantés ou remplacés en 2021.

Principalement cet hiver au sein du quartier de l’Avenir et dans le square Casanova. Des plantations étudiées pour mieux prendre racine et favoriser la biodiversité. Explications.

Cadre de vie - Arbres dans la ville : le coup de « pousse » de l’hiver... - Ville de Stains

En 2021, 232 arbres ont été plantés à Stains en remplacement d’arbres morts ou dans des fosses vides et ils ont bien l’intention d’y faire leur trou… Surtout parce qu’ils vont pouvoir prendre leurs aises grâce à la campagne de plantation menée par l’agglomération Plaine Commune. « Désormais, lorsqu’on plante un arbre, on fait en sorte qu’il puisse prendre racines correctement en creusant des fosses de 2 mètres par un mètre, contre un sur un auparavant, détaille Frédéric Boston en charge de la gestion du parc arboré de Stains, Pierrefitte et Villetaneuse au sein de Plaine Commune. Et puis, on les alimente aussi en compost. »

C’est donc fort de ce principe qu’a été mené entre septembre et la fin de l’année 2021 le remplacement de 156 arbres, malades et en bout de vie, sur le quartier de l’Avenir. Avec un choix de variétés comme l’érable ou le sorbier plus à même de s’adapter à son environnement urbain : « Notre stratégie de plantation s’appuie sur le travail d’un écologue, un spécialiste capable de prévoir l’impact des activités humaines sur la biodiversité », précise Frédéric Boston.

Ce qui n’empêche pas que les arbres ne soient pas de bois ! Une expression imagée pour rappeler qu’ils restent soumis aux risques de stationnement brutaux. Ce qui amène d’ailleurs Plaine Commune à réfléchir
à la mise en place, à terme, de barrières anti-stationnement autour de chaque arbre.

Une problématique qui épargne cependant une partie du Square Casanova. Après avoir fait peau neuve côté jeux en 2020, ce poumon vert du quartier et ses abords ont bénéficié, fin 2021, de la plantation
de plus d’une centaine d’arbres et arbustes. Avec, là-aussi, l’objectif d’en faire des îlots de fraîcheur et de biodiversité dans la ville. « Lorsqu’on plante des bouleaux, des aulnes ou des sorbiers à Casanova, on
privilégie des variétés qui vont attirer les insectes, et donc ensuite les oiseaux », poursuit le spécialiste des parcs et jardins de Plaine Commune.

Dans le genre tout aussi terre-à-terre, Plaine Commune a achevé de végétaliser cet hiver des emplacements de stationnement « Vigipirate » et donc rendu les sols perméables devant les écoles Jean-Jaurès et Guy-Moquet en plantant des arbustes fruitiers comme des framboisiers ou des groseilliers. Presque un rêve d’école buissonnière !

DES CHIFFRES QUI PLANTENT LE DÉCOR D’UNE VILLE VERTE

4900 arbres plantés dans 186 rues et au gré des 5 routes nationales

300 arbres dans les squares et dans les espaces comme les écoles ou le cimetière communal.

127 nouveaux arbres plantés en 2021 dans toute la ville, en plus des 359 arbres remplacés.

8 à 10 ans l’âge des arbres replantés à Stains et cultivés auparavant en pépinières.

3 nouveaux sites de plantation ou remplacements d’arbres morts envisagés pour 2022 : quartier du Maroc, rue des Huleux avec de nouveaux arbres fruitiers, sur le parvis de la gare de Stains-Cerisaie.

• FRED LAURENT

Voir aussi

Praesent risus facilisis Donec Lorem et,