Aides aux devoirs – « L’objectif est de les rendre acteurs de leur apprentissage »

« L’aide aux devoirs », dispositif mis en place par la municipalité rencontre un vif succès auprès des familles. En effet, le nombre d’élèves inscrits dépasse largement le seuil fixé.

Aides aux devoirs - « L’objectif est de les rendre acteurs de leur apprentissage » - Ville de Stains

© Julien Ernst

«C’est un dispositif qui a pour ambition de faire à la fois de la remédiation et du soutien à la réalisation des devoirs : on intervient sur les deux tableaux » explique à Stains Actu, le directeur de Romain-Rolland M. Adrasse. Alors que l’épidémie de Covid 19 a perturbé les apprentissages, la municipalité a décidé d’intervenir pour permettre aux élèves en difficultés de rattraper leur retard.

Après de nombreuses réunions ces derniers mois entre tous les acteurs de terrain, le dispositif d’aide aux devoirs a vu le jour pour cette rentrée scolaire. Et c’est un véritable succès, répondant à une forte demande des familles. D’après les premiers retours, près d’un élève sur deux a répondu favorablement à l’éventualité d’inscription au dispositif.

Pour rappel, il s’agit d’une heure d’accompagnement éducatif en petit groupe dont l’objectif est de : renforcer l’acquisition des savoirs ainsi que les processus d’apprentissages, valoriser les capacités des élèves et stimuler les motivations par différentes approches disciplinaires ou
culturelles, leurs favoriser l’accès aux techniques usuelles de l’information et de la communication et permettre une utilisation riche et variée des outils numériques, faciliter l’expression orale en langues vivantes et enfin, donner une plus grande ouverture et le meilleur accès aux informations, aux savoirs et à la culture.

« TRANSMETTRE LE GOÛT D’APPRENDRE »

Après avoir constaté davantage de difficultés de l’ordre du « savoir-être » durant l’année écoulée, il était nécessaire d’apporter une réponse adaptée aux profils des élèves afin de permettre à chacun de se réaliser pleinement et d’être partie prenante de son avenir. Le dispositif pensé par la municipalité et co-construit avec la communauté éducative se devait de répondre à ces enjeux afin d’assurer la réussite de tous. « En éducation prioritaire, nous faisons face à un large spectre de difficulté (l’enjeu, à travers ce dispositif est de rendre les élèves acteurs de leur apprentissage », détaille M. Adrasse.

Alors que les classes de CP et CE1 bénéficient du dispositif « 100 % réussite », cette heure de renforcement devrait permettre à terme aux élèves de progresser à leur rythme. « Notre objectif en tant qu’enseignant est de transmettre à nos élèves le goût d’apprendre, le goût de l’effort, car derrière, il y a toujours une récompense ».

DES CHIFFRES QUI EN DISENT LONG…

300 000 euros de budget alloué au dispositif

100 % financé par la ville, suite à la suppression de l’accompagnement éducatif par le gouvernement

65 professeurs recrutés par la ville pour le dispositif

780 élèves seront accueillis quatre fois par semaine

25 Écoles concernées par le dispositif

• M.B.

Voir aussi

leo eget ipsum commodo Phasellus velit, mi, mattis consequat. Lorem justo