Dépistage du cancer colorectal – Mars Bleu : faites le test !

En ville et dans tout le pays, le mois de mars est dédié à la campagne de sensibilisation autour de la prévention et du dépistage du troisième cancer le plus fréquent en France, entraînant chaque année 17 000 décès. Pour cause de Covid, le nombre de diagnostics est en chute libre en 2020.

Chaque année, 42 000 nouveaux cas de cancers colorectaux sont diagnostiqués en France. Tous sexes confondus, il s’agit du troisième cancer le plus fréquent après les cancers de la prostate et du sein. Il entraîne chaque année 17 000 décès (source : HAS, fondation
ARC). Les chances de guérison sont directement corrélées au stade de progression de la maladie, c’est pourquoi il est primordial de se faire dépister le plus tôt possible.

Globalement, pour tous les cas de cancer, la survie relative à 5 ans est de 57 %. Lorsque la tumeur est superficielle (stade 1), la survie à
cinq ans est de l’ordre de 90 %, tandis qu’elle est de 5 % en cas de métastase. Par ailleurs, le contexte sanitaire a lourdement impacté le nombre de diagnostic, en chute libre en 2020. Selon la Ligue contre le cancer, 93 000 cas n’ont pu être détectés.

Dépistage du cancer colorectal - Mars Bleu : faites le test ! - Ville de Stains

DES FACTEURS DE RISQUES

Le mode de vie modifie le risque de cancer colorectal. L’effet protecteur de l’activité physique est établi, de même que l’effet néfaste du surpoids, d’une alimentation riche en viandes rouge, en charcuterie ou graisses animales et de la consommation d’alcool ou de tabac. C’est également un cancer dont la fréquence augmente avec l’âge, il est donc recommandé à toutes personnes de 50 ans et plus de se faire régulièrement dépister. À cet âge, chaque personne doit recevoir à son domicile une lettre expliquant les démarches à suivre pour se faire
dépister. Dans le cas contraire, vous pouvez vous rapprocher de votre médecin traitant.

Depuis 2015, le test immunologique est devenu le test de référence pour mettre en évidence la présence de sang dans les selles. Le kit peut être retiré auprès de votre médecin traitant. Pour les personnes présentant des facteurs de risque, ou des symptômes évocateurs, une coloscopie peut être recommandée.

En ville, la campagne Mars Bleu a été maintenue malgré le contexte sanitaire et des ateliers seront organisés tout au long du mois afin d’informer la population sur les bonnes pratiques à adopter face au cancer, en présence du Comité régionale des cancers.

• M.B

Voir aussi

libero. accumsan vulputate, Praesent facilisis mattis