Développement économique

Aménagement

La ville de Stains, située à seulement 7km de Paris, dispose d’atouts considérables de développement urbain. De grands projets d’aménagement vont transformer la ville et réaffirmer son identité de ville jardin.

L’Eco quartier des Tartres

Zone de 33 hectares, dont 13 sur Stains, ce nouvel éco quartier fait la part belle à la nature. Plus de 15 hectares de cœur vert (prairies, couronnes de jardins, agriculture urbaine, jardins familiaux) seront développés dès 2020. 1000 logements accessibles à tous, un groupe scolaire de 19 classes, un gymnase, des commerces et des services feront de ce quartier un véritable lieu de vie accessible et agréable.

Situé entre le Clos Saint Lazare et le Métro Saint Denis Université, l’Eco quartier des Tartres offrira de belles traversées piétonnes et cyclables pour faciliter l’accès au Métro.

Des transports publics plus accessibles

Stains a souffert pendant de très nombreuses années d’un déficit en transports publics. Depuis juillet 2017, les deux gares du T11 ont permis de développer une nouvelle offre de transports, permettant des interconnexions aux Rer D, B et H.

La municipalité, Plaine Commune et le Conseil Départemental portent le projet d’un développement de nouveaux transports sur les grands axes de la ville : un tramway sur la RD29, Avenue de Stalingrad qui reliera le Métro Saint-Denis Université au Rer D Garges-Sarcelles, et un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur le boulevard Maxime Gorki depuis la gare du Grand Paris Express des 6 routes.

A l’horizon 2035, Ile De France Mobilités a mené une étude de faisabilité sur le prolongement de la ligne 12 du métro jusqu’à la gare de la Cerisaie.

De nouvelles entreprises de qualité

Stains compte cinq zones d’activités et près de 3800 salariés. Depuis 2014, 600 emplois directs ont été créés sur la commune.

15 000 heures d’insertion à destination des jeunes ont été dispensées par les entreprises présentes sur le territoire.

Stains est lauréat de l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris » sur le site « Tartres Nord » à proximité immédiate de la gare T11 « Pierrefitte-Stains ».

Le Centre de Recherche d’ENGIE, le CRIGEN, la fondation pour l’industrie du futur de Total ainsi qu’un hôtel, un espace paysager, une salle de sport, une offre de restauration et des commerces offriront à ce site, d’une superficie totale de 35 000m2, une véritable valeur ajoutée.

Aux 3 Rivières, une nouveau parc d’activités de 5000m2 finira d’achever l’aménagement du quartier.

Un centre bourg requalifié

La municipalité porte l’ambition d’un centre bourg réaménagé, avec une place plus grande donnée aux cheminements piétons, à l’aménagement d’espaces dédiés aux loisirs et à la détente et une requalification du patrimoine bati de notre ville.

La médiathèque qui inclut l’ancienne porte du château de la Motte témoigne de l’ambition donnée au centre ville. Un peu plus loin, l’église a été totalement rénovée. L’hôtel de ville s’apprête à être totalement rénové.

La ville a totalement rénové la halle du marché pour près de 2 millions d’euros. Dans le même temps, la ville a été lauréate de l’appel à projets « centre-ville vivants » pour la rue Carnot, qui récompense les projets ambitieux de requalification du commerce en centre-ville. Un travail partenarial est engagé pour lutter contre les commerces peu qualitatifs et attirer des commerces diversifiés et qualitatifs.

L’économie sociale et solidaire (ESS)

L’ESS en bref

L’économie sociale et solidaire, ou ESS, est une forme d’entreprenariat qui répond à quatre grands principes :

  • Une gouvernance démocratique : les décisions sont partagées, la gestion est transparente.
  • Une lucrativité limitée : l’excédent est majoritairement réinvesti pour développer l’activité, et les écarts entre les salaires sont limités.
  • Une activité d’utilité sociale, sociétale ou environnementale.
  • Un entreprenariat collectif.

Une grande diversité d’organismes et d’activités peuvent se réclamer de l’ESS dès lors que leur fonctionnement répond à ces principes. Le guide des bonnes pratiques de l’ESS recense les questions et indicateurs à prendre en compte pour y parvenir.

Si l’économie sociale et solidaire existe depuis longtemps, elle a acquis récemment un véritable statut juridique avec la loi du 31 juillet 2014. Cette loi liste les structures appartenant au champ de l’économie sociale et solidaire : associations loi 1901, entreprises d’insertion, mutuelles, coopératives, fondations, entreprises disposant d’un agrément ESUS (entreprise solidaire d’utilité sociale).

Stains et l’ESS

L’ESS est une économie ancrée localement et dont l’activité revêt un intérêt social ou environnemental, elle est donc un partenaire incontournable des collectivités. A Stains, le soutient à l’économie sociale et solidaire est une volonté affirmée de la municipalité.

Avec l’ESS, des acteurs locaux développent des activités et des emplois dans les quartiers, participent à la transition écologique et sociale du territoire, et remettent l’humain au cœur de l’économie. Sources d’emplois non délocalisables, les structures de l’ESS sont aussi porteuses d’innovation, de solutions nouvelles adaptées aux besoins des habitants.

Cette forme de développement économique s’inscrit dans le prolongement de l’action municipale, c’est pourquoi la Ville soutient les initiatives et aide les structures de l’ESS à trouver leur stabilité économique et à s’ancrer durablement sur le territoire.

L’appui de la ville à l’ESS se manifeste sous plusieurs formes :

Le soutien aux porteurs de projets

Historiquement, un Service d’Amorçage de Projets (SAP) était installé à Stains. Deux conseillères renseignaient les personnes souhaitant une première information sur la création d’entreprise ou d’activité, quel que soit leur statut et le secteur d’activité visé. L’accompagnement des porteurs de projet est maintenant organisé au sein de la Maison de l’Emploi, en partenariat avec Plaine Commune, qui détient la compétence développement économique.

Vous avez un projet de création d’entreprise dans le champ de l’économie sociale et solidaire ? Voici une liste non exhaustive des organismes locaux qui peuvent vous renseigner et vous accompagner :

La Maison de l’Emploi de Plaine CommuneAide aux démarches et conseille dans le parcours vers l’emploi ou la création d’entreprise87 avenue Aristide Briand
93240 Stains
CitéLabAccompagnement de l’activité économique dans les quartiers prioritaires
FOL93 – DLA, Dispositif Local d’AccompagnementAppui, Informations et conseils pour le développement de projets dans le domaine de l’ESS119 rue Pierre Sémard
93000 Bobigny
fol93.dla1@orange.fr
La Miel, Maison de l’Initiative Economique LocaleAccompagne les créateurs dans la construction de leurs projets et la gestion quotidienne en vue d’assurer la pérennité de l’entreprise.Espace entreprises Bel-Air
113-115, rue Danielle Casanova
93200 Saint-Denis
contact@lamiel.org
ADIE, Association pour le droit à l’initiative économiqueAide à la création d’entreprise grâce au système de microcrédit35-37, rue du Moutier
93300 Aubervilliers
Coopaname – coopérative d’activité et d’emploiPermet le développement autonome d’une activité économique au sein de la coopérative, pour percevoir salaire et protection sociale.2 rue Mohamed Dib
93200 Saint-Denis
coop@coopaname.coop

Le pôle d’économie sociale et solidaire Thorez

Le pôle Thorez est un pôle d’activités dédiées à l’économie sociale et solidaire et aux services public, situé dans les anciens locaux du collège Maurice Thorez, au cœur du Clos Saint-Lazare.

Les objectifs de ce pôle sont de favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire et l’insertion professionnelle des stanois, de renforcer les partenariats entre la collectivité et l’ESS et de contribuer à l’évolution positive du Clos Saint-Lazare.

Dans l’attente de la requalification du site, prévue au renouvellement urbain du quartier, un projet d’urbanisme transitoire soutenu par la Région Île-de-France a été conçu pour investir ce lieu et l’ouvrir aux habitants et à des associations de l’ESS. Il accueille aujourd’hui des activités d’économie sociale et solidaire portées par quatre associations (Régie de Quartier, SFM-AD, Initiatives Solidaires, La Résidence Sociale), la restauration collective municipale et les services administratifs.

Dans les années à venir, le site sera transformé afin de consolider ces activités et d’y développer de nouveaux projets dans le domaine de l’innovation sociale et de l’ESS.

La Foire des savoir-faire de Stains

Chaque année, Stains met en avant les acteurs de l’économie durable et de la solidarité lors de la Foire des savoir-faire solidaires. Cette manifestation déclinée sur plusieurs ville, a été initié par Plaine Commune dans le cadre du label « territoire de la culture et de la création ».

La Foire des savoir-faire de Stains a pour but de promouvoir les acteurs locaux de l’ESS et leurs valeurs : entreprendre, produire et consommer autrement. Cet évènement festif et solidaire met en lumière les porteurs de projet qui valorisent le territoire, ses habitants, ses acteurs économiques, avec au cœur de l’évènement la notion de transmission vers les visiteurs.

Les acteurs de l’ESS qui souhaitent proposer leur participation peuvent laisser un message à : foiresavoirfaire@stains.fr.

L’entrée au capital de sociétés coopératives d’intérêt collectif

De nombreuses sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) se sont créées récemment sur le territoire de Plaine Commune. Les SCIC sont des sociétés commerciales qui associent plusieurs parties prenantes autour d’un projet de production de biens ou services d’utilité sociale.

Si la SCIC participe à l’intérêt local et que son objet correspond à une compétence de la collectivité, celle-ci peut entrer au capital afin de contribuer financièrement au projet et surtout participer aux décisions.

C’est ce qu’a fait Stains en devenant en 2019 sociétaire de deux SCIC, Novaedia, pour l’agriculture urbaine et l’insertion par l’emploi, et Plaine Energie Citoyenne pour la transition énergétique locale.

Les marchés publics

La commande publique est un enjeu fort pour consolider l’activité des structures de l’ESS. Comme le prévoit la législation, la Ville de Stains soutien les entreprises de l’ESS en leur réservant certains marchés publics et en mettant en place des clauses d’insertions dans les autres.

L’ESS à Stains, quelques exemples :

Initiatives Solidaires, structure d’insertion par l’activité économique, est en charge de la restauration municipale des agents. En plus de fournir une restauration de qualité, l’association permet à ses salariés de retrouver une activité et d’avancer vers une insertion durable.

La coopérative Novaedia exploite un peu plus d’un hectare de terre agricole dans le quartier du Bois-Moussay. Une activité qui fait renaitre l’agriculture urbaine et les circuits courts locaux, tout en créant de l’emploi pour des jeunes du territoire et des travailleurs en situation de handicap.

La Régie de Quartier du Clos Saint-Lazare entretient les espaces verts municipaux, réalise des travaux de bâtiments, et met en œuvre différents projets associatifs à visée environnementale et sociale : lutte contre la précarité énergétique, développement de la pratique du vélo, réemploi…

SFM-AD œuvre au service de l’insertion sociale et professionnelle par des formations et de l’accompagnement vers l’emploi, et des activités éducatives et familiale. L’association a notamment ouvert une crèche associative dans le quartier des Trois-Rivières.

Les Alchimistes, entreprise agrée ESUS, en charge de la collecte et de la valorisation des biodéchets des habitants du Clos Saint-Lazare, dans le cadre du programme d’investissement d’avenir qui accompagne le renouvellement urbain du quartier.

Andines est une coopérative spécialiste de l’économie équitable. Installée à Stains depuis 2018, Andines propose de nombreux produits de circuits courts issus de la fabrication artisanale à travers le monde.

Voir aussi

mattis Donec eget ut id, id risus Aenean sed sem,