Brigade verte

Sensibiliser, communiquer, rassurer, traquer, relever et rendre compte… ces verbes d’actions définissent les journées de la Brigade verte. Reportage.

Il est 14h lorsque nous poussons la porte des bureaux de la Brigade verte. Mais ils ont commencé leur tournée bien plus tôt : le matin, nous les apercevons aux sorties des écoles dont ils assurent la sécurisation, notamment aux passages piétons.

De rouge vêtus, ils se préparent à démarrer leur grand tour de ville : Centre-ville, Cité-Jardin, Clos Saint-Lazare, Maroc, Bois Moussay, Cerisaie, Moulin Neuf, Trois Rivières, Croix Blanche, Allende, André-Lurçat, René-Boin et l’Avenir. Une ronde dans Stains que ces agents mobiles effectuent en binôme à pieds et en véhicule afin de quadriller l’ensemble de la commune.

A ce jour, la brigade compte 10 agents qui ont pour mission d’assurer une présence dans l’espace public. Ils sensibilisent les habitants aux règles du vivre ensemble et traquent quotidiennement les incivilités qui polluent le quotidien des Stanois. Pour exemple, sur un mois, la brigade verte a constaté 17 dégradations, 48 dépôts sauvages, 36 incivilités. D’où il apparait que le citoyen doit également prendre ses responsabilités dans la préservation du cadre de vie collectif.

« Nous sommes quotidiennement aux quatre coins de la ville ! Au fil de nos maraudes, nous tissons des liens avec les habitants et prenons le temps de répondre à leurs questions. Nos nombreux échanges sont parfois tendus, mais nous tentons de répondre au mieux aux différentes sollicitations. Beaucoup de cas de saleté sont dus à un non-respect de l’espace public. Par exemple, les jets de mégots, canettes ou autre détritus », rapportent Serge et Loubna.

Au service du collectif

Au fil de leur tournée sur la ville, ils saluent les passants, échangent avec eux, et portent un œil attentif au moindre recoin des rues traversées. Au premier dépôt sauvage repéré, ils sortent leur ruban adhésif de signalisation. Une fois le périmètre délimité, ils contactent la plateforme de Plaine Commune permettant de signaler une problématique constatée. Ils dressent alors un rapport de la situation en y joignant une photographie accompagnée de la localisation du lieu. Ils assurent donc un lien quotidien avec les différentes unités territoriales de Plaine Commune : voirie et propreté. La propreté qui, comme le rappelle un des membres de la Brigade, est l’affaire de tous.

Rochdi Haoues

 

Voir aussi

Praesent dolor consectetur eget vulputate, pulvinar Donec