Pour voter contre la privatisation d’ADP

La municipalité, contre le projet de privatisation d’Aéroports de Paris, met à disposition plusieurs dispositifs pour que les Stanois puissent accéder facilement à la pétition réclamant un référendum d’initiative partagée.

« Je n’en peux plus du bruit des avions ». Betty habite à la Cité-jardin et redoute l’extension de l’aéroport de Roissy avec un 4e terminal mais aussi la privatisation des Aéroports de Paris (ADP). Ce jeune trentenaire du Clos Saint-Lazare aussi. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a signé, comme 675000 autres Français, la pétition lancée par des parlementaires afin d’exiger que cette décision soit soumise par référendum à la population. Mais pour que ce scrutin ait lieu, il faut 4 717 396 signatures d’ici le 12 mars 2020. Pour que les Stanois puissent facilement accéder à cette pétition, la ville a donc décidé de mettre en place plusieurs dispositifs.

À partir de lundi 8 septembre, deux recueils de signatures seront à disposition de la population, notamment à l’hôtel de ville où un agent pourra accompagner les usagers. Il y aura également quatre bornes informatiques. Une dans le hall de la mairie, une autre dans celui du pôle administratif Maurice-Thorez, encore une autre à la Maison pour tous Yamina-Setti et enfin une dernière à la Maison des associations.

Chaque citoyen peut soutenir le référendum sur : www.referendum.interieur.gouv.fr

Voir aussi

ultricies adipiscing risus mi, nunc commodo elit. suscipit consectetur ut mattis consequat.