Association – Stains Espoir, le sens des devoirs…

Pour continuer de faire vivre ses sessions d’accompagnement scolaire pour les primaires, collégiens ou lycéens de la ville, l’association recrute régulièrement des bénévoles qui sont souvent d’anciens élèves accompagnés. Ils nous racontent les raisons de leur engagement.

Ambiance studieuse ce samedi matin d’octobre dans les locaux de la Maison des associations. Au rez-de-chaussée comme à l’étage, ça phosphore dur ! Au total, près d’une cinquantaine d’élèves, de classes de primaire jusqu’au lycée en passant par le collège, bouclent leurs devoirs du week-end.

Stains Espoir, le sens des devoirs... - Ville de Stains

Au bout d’une petite tablée, Mehdi, Anas et Myriam, élèves de première et terminale, planchent par exemple sur les suites mathématiques sous le regard de Nassim, un des bénévoles de Stains Espoir, association qui organise depuis plusieurs années des sessions d’accompagnement scolaire.

Avec succès, puisque Nassim est lui-même un ex-élève accompagné par Stains Espoir : « Aujourd’hui, je suis étudiant en informatique et c’est avec plaisir que je viens redonner un peu de ce que m’a apporté l’association, explique ce dernier. Lorsqu’on est élève, bosser en groupe, ça stimule ! »

Myriam, lycéenne en terminale à Utrillo, ne dément pas : « C’est vrai que ça aide de ne pas être toute seule devant sa feuille. En plus, Nassim est le meilleur ! »

Et, surtout, son profil scientifique est bien utile pour former la petite troupe de bénévoles de Stains Espoir : « Effectivement, c’est le genre de profil qu’on recherche parce qu’on a constamment besoin de bénévoles, explique Aaron Latour, le président de Stains Espoir. Il nous faut aussi des étudiants en langue, mais le principe c’est que tous ceux qui sont de bonne volonté, peuvent nous rejoindre à partir du moment où ils ont le bac […] »

Un diplôme obtenu depuis un moment par Maider, 36 ans et chef de projets internationaux auprès de la Chambre de commerce de Paris : « J’ai eu des parents profs et pour moi le savoir et l’éducation sont ultra-importants, c’est un peu pour ça que j’ai rejoint l’association lorsque je me suis installée à Stains en 2016 », raconte la jeune femme. « Depuis, je suis devenue une fidèle des samedis matins avec Stains Espoir et j’encourage celles et ceux qui veulent nous donner un coup de main à ne pas hésiter à le faire. Ça vaut le coup ! »

Tellement le coup, qu’Amine et Amadou, étudiants en DUT, quittent chaque samedi Sarcelles pour rejoindre les bancs de Stains Espoir : « J’étais à la place des petits il n’y a pas si longtemps, Stains Espoir m’a aidé, alors je reviens, sourit Amine. Comme Amadou est un pote, je l’ai embarqué avec moi pour aider […] » De quoi donner le sourire à Aaron, qui conclue : « Oui, venez nombreux nous aider, même accompagnés ! »

FRED LAURENT

Voir aussi

ut Aliquam velit, eleifend accumsan ut mattis ut Donec venenatis,