Action ! Ça tourne

Il écrit, réalise et joue, Sadio Niakaté, un jeune Stanois veut se servir de son art pour parler du quotidien. Son court-métrage contre les violences conjugales cartonne.

Depuis sa mise en ligne sur YouTube et les réseaux sociaux, le court métrage J’aurai dû a été visionné plus de 60 000 fois. Il est l’oeuvre d’un jeune Stanois, Sadio Niakaté. Cet habitant du Moulin Neuf, qui n’en est pas à son premier essai, gravite dans le monde du théâtre et
du cinéma. Les Stanois ont notamment pu le voir sur les planches de l’Espace Paul-Éluard dans la pièce Bomayé, sur l’esclavage. Mais cette fois, c’est en tant que réalisateur, scénariste et acteur qu’il fait parler de lui.

Son dernier court métrage évoque les violences conjugales. « C’est un sujet qui me tenait à coeur. Personne ne doit rester insensible face à ce phénomène. Il est essentiel de dénoncer ces faits. Cela s’inscrit également dans une démarche qui m’amène à produire des courts pour dénoncer les choses qui vont mal. Puis, le cinéma donne cette possibilité », explique Sadio. Et de poursuivre, « depuis la diffusion
du film, je reçois de nombreux témoignages de femmes qui ont vécu ce drame mais aussi des hommes qui saluent la démarche ».

Le film a été tourné en une journée. L’équipe était composée de 9 membres dont une majorité de Stanois. Bien qu’il soit muet, le film distille un message fort. « Le langage du corps parle plus que de longues tirades ou d’interminables dialogues » affirme le jeune réalisateur.

D’autre projet sont en cours et le jeune réalisateur promet d’autres histoires qu’il racontera en images et que Stains actu ne manquera pas de partager avec vous. À suivre.

Le film est disponible sur YouTube sous le titre J’aurai dû.

• R.H.

Voir aussi

libero sit mi, amet, risus commodo facilisis quis,